Tout savoir sur Foundry VTT

FoundryVTT vient de publier sa « V10 » et avec elle, son lot de nouveautés. Profitons de cette occasion pour parler de cette toute jeune application dont l’intérêt ne cesse de croître auprès des rôlistes adeptes de JdR en ligne.

Foundry VTT, c’est quoi ?

FoundryVTT est un logiciel vous permettant de pratiquer le jeu de rôle en ligne. Au même titre que Roll20, Fantasy Ground ou le récent Let’s Role. Mais bien évidemment, Foundry a assez de points forts pour se démarquer de ses voisins.

L’histoire de FoundryVTT débute au US, en 2018, avec Atropos (le pseudo de son concepteur). Atropos ne trouvait pas son bonheur avec les applications en lignes disponibles (Roll20, Fantasy Grounds, etc), il décida alors de mettre à profit ses compétences pour réaliser une application qui répondrait à ses attentes : FoundryVTT était né. L’application fut en Alpha fermée jusqu’en 2019, puis en Beta de 2019 à 2020, avant sa sortie officielle le 22 mai 2022.

Foundry a donc un peu plus de 2 ans (à titre de comparaison, Roll20 a 10 ans – sa campagne Kickstarter s’étant terminée en 2012).

Aujourd’hui, FoundryVTT emploie 8 personnes (à temps plein ou à temps partiel) et bénéficie surtout d’une ENORME communauté (#57 000 membres US , ~3200 membres FR), qui développe modules et systèmes de jeux (mais nous y reviendrons plus bas).

Comme indiqué en introduction de cet article, FoundryVTT en est à sa 10ème version. Il faut savoir que chaque version apporte des améliorations et des corrections de bug, mais surtout, elles apportent toujours une grosse nouveauté.

Par exemple :

  • Pour la v9 : La grosse nouveauté était le support des cartes à jouer (utilisé pour Savage World, TORG, ou encore Château Falkenstein). Mais un gros travail a aussi été fait sur les lumières adaptatives et leur animations, l’amélioration des performances, la refonte du tchat audio/vidéo intégré, les touches de raccourci ou encore sur l’audio et les sons d’ambiance.
  • Pour la v10 (qui vient de sortir ce 31 août) : La grosse mise à jour concerne la gestion des journaux, c’est à dire une sorte d’éditeur de texte intégré à l’outil permettant de saisir ce que l’on souhaite (notes, scénarios, informations pour les joueurs, etc.). Mais il y a eu aussi des ajouts de fonctionnalités très attendu tel que le « ping » par exemple. On peut citer également : les tooltips & tour pour les démos/apprentissages, les mode de visions, la gestion des relations entre systèmes et modules, les documents d’aventures (ie import/export), l’édition collaborative et diverses améliorations d’interface. Si vous souhaitez voir tout ça plus concrètement, voici une vidéo en anglais qui présente les nouveautés de cette V10.

« Et pour la suite ?« , me demanderiez vous alors judicieusement

Déjà, comme après chaque version, l’équipe va prendre quelques semaines de repos bien mérité. Mais c’est aussi l’occasion de laisser le temps aux utilisateurs et autres membres du Patreon FoundryVTT (abonnement optionnel servant à soutenir le développement de l’outil), de voter pour la nouveauté ou la fonctionnalité qu’ils aimeraient pour la prochaine version.

Bien évidemment, en dehors de ce vote de la communauté, l’équipe à une vision et une feuille de route bien chargée pour l’avenir de leur bébé.

Foundry VTT, comment ça marche ?

FoundryVTT fonctionne par licence : vous achetez une licence pour une cinquantaine d’euros, et le logiciel est à vous, à vie. Vous téléchargez le logiciel, vous l’installez, et hop !

Une fois cette licence acquise, vous bénéficiez des mises à jour gratuitement et vous pouvez installer plusieurs instances du logiciel. A titre personnel, par exemple, j’ai une version installée sur mon PC Fixe, qui me sert de plateforme de test et de préparation, et une version installée sur un Raspberry Pi qui sert pour mes parties.

Mais vous pouvez très bien installer qu’une seule version sur votre PC fixe, cela fonctionne tout aussi bien : Foundry, c’est la liberté.

Une fois l’application installée, pour pouvoir rendre vos parties disponible pour vos joueurs , vous devez donner accès à votre Foundry pour vos joueuses et joueurs. Concrètement, cela veut dire ouvrir un port dans votre box internet (en général le port 30000). Vous communiquerez ensuite votre adresse IP publique à vos joueurs afin qu’il se connecte à votre monde ! En option, vous pouvez créer un nom de domaine gratuitement.

Si cela vous paraît trop compliqué, sachez qu’il existe des tutoriels sur le wiki français expliquant tout ça. Et, au pire, vous pouvez toujours demander de l’aide à la communauté FR sur leur Discord (je vous ai déjà dit que Foundry avait une ENORME communauté ?)

Petite précision, seule la personne qui héberge la partie (le meneur donc) paye la licence. Les joueurs n’ont rien à acheter. Bien évidemment, vous pouvez vous arranger entre vous.

Héberger FoundryVTT chez soi a de nombreux avantages : pas de limites d’espace disque (pour les maps, les visuels ou les musique), mais peut aussi avoir quelques inconvénients (obliger de laisser le « serveur » actif si les joueurs veulent accéder à leur perso entre les parties, nécessite une bande passante minimum de 3Mo en upload pour le meneur).

Mais si cette partie technique n’est pas pour vous, sachez qu’il existe des alternatives, tel que The Forge par exemple. The Forge est une plateforme qui vous permet d’héberger votre version de Foundry. Vous créez un compte, mettez votre clé de licence franchement acquise et hop ! Votre Foundry est fonctionnel et actif h24 7j sur 7. Bien évidemment, ce service est payant et la mensualité dépendra des besoins auxquels vous souscrivez (espace de stockage important, taille des assets, nombre de mondes que vous voulez créer, etc…). Là encore, seul le meneur paye. Les joueurs n’ont rien à débourser (mais vous pouvez toujours vous arranger ;)). Le fondateur de The Forge est francophone et peut assurer de plus du support en français : vous pourrez trouver un canal dédié à ce support dans le Discord FR de FoundryVTT.

Mais comme pour une console de jeu, aussi puissante soit elle, ne serait rien sans de bons jeux, une plateforme de JdR en ligne, aussi puissante soit elle, ne serait rien sans système de jeu. Qu’en est-il de ce côté là ?

Les systèmes de jeux

De ce point de vue là, pas d’inquiétude, la majorité des systèmes sont présents dans Foundry VTT, et la plupart d’entre eux sont même traduits en français.

Fer de lance du jeu de rôle outre-atlantique, DnD5 est bien évidement disponible, et pour cause, il est développé par Atropos lui même (le fondateur de Foundry). Mais d’autres systèmes de jeux sont également très développé, tel que Pathfinder 2, Warhammer 4, Savage World, Torg, Starfinder, Shadowrun (v5, v6 et Anarchy) ou encore Légende des 5 Anneaux.

Mais à coté de ces poids lourd, on trouve également des jeux français très aboutis comme Chroniques Oubliées Fantasy, Héros et dragons, Rêve de dragon, Nephilim ou Aria. Les jeux indés ne sont pas en reste avec Monster of the Week, Mausritter, Spire, Barbarian of Lemuria ou encore City of Mist.

C’est au total, 219 systèmes de jeu qui sont disponibles pour Foundy.

Mais là, je vous parle des systèmes développés par la communauté, avec feuille de personnage automatisée, compendium et autres bonus (cartes à jouer, maps) propres au jeu sélectionné.

Mais si vous n’êtes pas développeur, ou si vous ne trouvez pas votre bonheur dans cette longue liste, sachez qu’il existe un système appelé « sandbox ». Ce dernier est une coquille vide qui vous permet de créer vos propres systèmes et de les partager. On se rapproche un peu du module de création de système d’un Let’s Role par exemple. Et c’est à travers ce système Sandbox que la communauté FR comble certains manques. On peut y trouver par exemple le système Bloodlust Metal, le récent Vermine 2047, Hellywood, MIR ou encore le Cabinet des Murmures.

Et, au pire du pire, si vraiment avec tout ça vous ne trouvez pas votre bonheur (parce que vous jouez avec le système maison de votre cousin Francis, et dans ce cas, tout s’explique), sachez que Foundry a quand même la solution pour vous. En effet, grâce à l’installation de deux modules (Pdf2Foundry et dicetray) vous pouvez importer les PDF (éditables ou non) des feuilles de perso et automatiser les lancers de dés. Et là, une infinité de possibilités s’offre à vous.

Et ça, ce n’est qu’une infime possibilité offerte par les extensions de Foundry appelées module. Et justement, des modules, parlons-en.

« Il y a forcément un module pour ça »

Pour ceux qui ont connu les débuts de l’Iphone, souvenez-vous, il y avait une publicité qui répétait à outrance « Il y a une application pour ça ! ». Et bien, pour Foundry VTT, on peut sans soucis adapter cette maxime par : « il y a un module pour ça ! ».

Par conséquent, parler des modules peut vite devenir un paragraphe énorme et indigeste s’il faut lister toutes les possibilités qu’ils offrent.

D’autant plus que l’appellation « Module » regroupe plusieurs sous-catégories. Ainsi, des modules améliorent l’outil (des traductions, des ajouts d’effets spéciaux, ajout de fonctionnalités, etc…), d’autres ajoutent du contenu (des scénarios gratuits prêts à l’emploi ou des compendiums), d’autres encore proposent du contenu exclusif pour Foundry à travers divers partenariats (battlemaps, musiques d’ambiances, etc.).

Tout cela est gratuit, mais il existe également des modules payants, dits « premiums ».

En effet, certains éditeurs proposent leurs suppléments en pack tout fait et adapté à Foundry VTT. C’est le cas par exemple de Cublicle7 avec Warhammer V4, Paizo pour Pathfinder 2, Modiphius avec Alien ou, plus récemment pour la VF, les XII Singes avec l’adaptation des Encagés de Tristan Lhomme.

On me murmure à l’oreillette que d’autres éditeurs français suivent derrière, mais c’est pour l’instant secret !

Mais pour faire simple, si vous êtes débutant à FoundryVTT, il y a une règle d’or à respecter : NE PAS INSTALLER DE MODULES, ou alors très peu.

Et oui. Les fonctionnalités de bases que propose l’outil sont déjà énormes, et il vous faudra un certains temps pour familiariser avec elles. De plus, certains modules changent drastiquement certaines fonctionnalités ou peuvent générer des problèmes de compatibilités entre elles. Donc, si vous voulez vous simplifier la vie et l’apprentissage de Foundry, n’installez rien.

Mais si, vraiment vous devez installer quelques modules pour commencer, on vous conseille :

  • Babele et FR – Traduction du Core : pour mettre votre Foundry en français
  • Dice so Nice : pour voire les dés rouler sur la table (virtuelle)
  • Dice tray : pour avoir un menu pour faciliter les jets de dés (évite de faire les lancers de dés en ligne de commande)
  • Pdf to Foundry : pour importer vos PDF (feuilles de perso, aide de jeux, etc…). Valable jusque la V9. La v10 intègre la gestion des PDF.

Mais encore une fois, n’abordez pas l’outil par des fonctionnalités avancées. C’est le meilleur moyen de vous décourager. Concentrez-vous sur les fonctionnalités de bases + l’installation de votre système de jeu.

FoundryVTT, c’est compliqué !

A travers cet article, on espère un peu avoir démystifié l’outil. Sa richesse ne fait pas forcément de lui une application complexe. Il faut juste savoir par quelle bout le prendre et respecter quelques bonnes pratiques pour vos débuts.

Dans tous les cas, on est pas obligé de tout utiliser. L’outil, comme son nom l’indique, est un outil. Et libre à vous d’utiliser telle ou telle fonctionnalité selon vos besoins. Oui, ça peut prendre du temps de préparer les maps, les tokens et les portraits de PNJ, mais comme sur les autres plateformes de VTT. Mais libre à vous de positionner le curseur d’investissement où vous voulez. Moi par exemple, je n’utilise pas encore les lumières.

C’est comme les rôlistes qui jouent avec des décors peints et des figurines peintes. Ça a toujours existé, et pour autant, ce n’est pas la pratique générale (une bonne battlemap faite au feutre sur Veleda avec des D4 en guise de PJ fait très bien l’affaire aussi). Bref, restez simple, restez maître de l’outil et surtout, amusez vous.

 

Remerciement :

Un grand merci au RatierBretonnien, cofondateur du discord-FR pour Foundry, pour sa disponibilité, sa relecture et ses compléments d’informations.

LIENS :

4 pensées sur “Tout savoir sur Foundry VTT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.