Une mégacorpo pour 2020

Et voilà. Il fallait s’y attendre. En cette année qui évoque tant de choses pour les rôlistes amateurs de Cyberpunk 2020, il nous fallait forcément une mégacorporation du JdR digne de s’afficher en néons rouge sur l’une des plus hautes tours de Corporate Plaza. Et, sans grande surprise, cette mégacorpo à la mode rôliste, c’est Asmodée.

Le drama autour de la licence D&D5 en VF vient en effet de se dénouer et c’est bel et bien le géant du jeu de société qui va s’occuper de la localisation (traduction et distribution) de la dernière version à succès du Grand Ancien. Comme à l’époque du précédent grand succès de la licence (la version 3.5) où la filiale Spellbooks s’occupait du bouzin.

Là aussi, ce sera une filiale de la tentaculaire entreprise, la bien connue de nos services Edge, qui s’occupera vraisemblablement de la traduction et, peut-être, de la communication. En tout cas, c’est comme cela que ça se passe en Espagne et en Italie.

Et c’est là où on saisit mieux le côté mégacorpo légèrement flippant. Oui, Edge, qui vient de récupérer l’autre licence bankable dans le paysage rôliste francophone : L’Appel de Cthulhu. Du coup, Asmodée/Edge qui semblait un peu à la ramasse côté JdR devient le détenteur des deux plus grosses licences du secteur en moins d’un an. Et d’ailleurs, on sent qu’ils en ont mis un petit coup niveau vitesse de traduction avec un planning serré annoncé du côté de l’AdC (Berlin, Pulp, etc.) afin de résoudre ce gros défaut de la lenteur des sorties pour pas mal de leurs gammes.

On peut ajouter que Asmodée, c’est aussi FFG et donc les JdR Star Wars et L5A. Non, vraiment : ils se sont mis bien niveau détention de licences. Moi, je serais Khaos Project, je tremblerais déjà dans mon slip pour l’avenir de la licence Warhammer ^^

Pour parfaire le tableau, rappelons que le principal distributeur de JdR en France est Novalis, une filiale de Asmodée, et que celle-ci ne cesse d’étendre son réseau. Ainsi, dernièrement, on apprenait que le copieux catalogue de Arkhane Asylum passait aussi chez eux :

Pour des raisons de développement et de partenariats éditoriaux liés, notamment, à de futures gammes de jeux de rôle, nous devons aujourd’hui basculer notre distribution chez Novalis à compter du mois de Février 2020.

C’est quand même fascinant d’imaginer que, quelque part, ce sont les anciens punks des années Siroz (il y a plus de 30 ans…), ceux qui débutaient en lançant des jeux comme Zone ou In Nomine Satanis (d’où le Asmodée, d’ailleurs) qui désormais contrôlent le game à ce point.

(…)

Ah, excusez-moi, il faut que je vous laisse : on sonne. J’ai un rendez-vous avec un gars de chez Asmodée. C’est pour parler de l’avenir du Fix, je crois…

11 pensées sur “Une mégacorpo pour 2020

  • 11 février 2020 à 11:48
    Permalink

    Il ne reste personne de l’époque Siroz au sein du Asmodée d’aujourd’hui, si ?

    Répondre
  • 11 février 2020 à 12:15
    Permalink

    Effectivement, c’est à la fois bon signe (cela signe la renaissance et le renouveau du JdR qui redevient bankable), mais aussi inquiétant car le monopole n’a jamais rien de bon…
    Je n’avais d’ailleurs par réalisé en effet qu’avec l’Appel et D&D, il détiendrait du coup les 2 licences majeures (sans compter Star Wars) du JdR.

    Répondre
  • 11 février 2020 à 13:03
    Permalink

    Les haters et les trolls vont foutre la paix aux méchants capitalistes de BBe, c’est toujours ça de gagné…
    « There is always a bigger fish » (Qui-Gon Jinn) 😉

    Répondre
  • 11 février 2020 à 19:01
    Permalink

    Attendez, Je sors ma boule de cristal.
    Étape 1 – Asmodee distribue les produits Hasbro en Europe
    Étape 1 – Après l’avoir fait sur le jeux de plateau, Asmodee rachète des éditeurs de jdr, et les intègre à son groupe sous la forme de studios
    Étape 3 – Hasbro rachète Asmodee
    Étape 4 – La mégacorpo Disney s’attaque au petit poucet du secteur de l’entertainment et rachète Hasbro (à grand renfort de shadowrunners)
    Étape 5 – D&D10 est édité en tant que supplément (payant) des manuels scolaires

    Répondre
  • Ping : Actualités rôludiques du mardi soir | imaginos

  • 12 février 2020 à 08:15
    Permalink

    bon, en même temps, casser un peu du Black Book et sa grosse cavalerie, c’est peut être pas mal, non ?

    Répondre
    • 12 février 2020 à 15:16
      Permalink

      Bah non, si tu vas sur https://fr.asmodee.com/fr/index/ tu te rends compte que celui-ci (ou à peu près) est encore utilisé. Tant mieux, d’ailleurs. Parce que l’autre…

      Répondre
  • 13 février 2020 à 12:13
    Permalink

    Super article Narbeuh et vraiment génial le rapprochement avec Cyberpunk 2020 ! 😀 Et puis très bien vu sur la concentration des grosses licences, avec le petit clin d’oeil au passage vers Khaos Project :DD

    J’ai tiré la même gueule il y a 20 ans quand Wizards a bouffé TSR et pourtant l’histoire ne s’est pas si mal terminée.

    Mais je ne peux m’empêcher de partager les mêmes réflexions (et souvenirs !) sur les anciens punks des années Siroz (qui défiaient alors la mega corp Excelsior Publications), et sur ce qu’ils sont devenus.

    Je crois que ce qui me rend le plus allergique, c’est la comm d’Asmodee sur cette reprise, en rappelant leurs origines remontant à Siroz, et en se prétendant d’être des fanboys de D&D depuis toujours. Euh, WTF !!! Croc, Nunes & co vomissaient alors AD&D ! Et Nunes racontait que l’édition de D&D3 s’était faite par hasard, parce qu’ils avaient racheté Descartes, sans passion sur la licence.

    Répondre
  • 13 février 2020 à 12:17
    Permalink

    Sinon, le logo est bon mais c’est Asmodee depuis quelques années pour mieux avaler le marché mondial, plus Asmodée.

    Répondre
  • 20 février 2020 à 07:55
    Permalink

    Les premières trad’ de l’Appel par Edge et certaines remarques semblent établir que si le planning est ambitieux, le résultat semble plutôt hasardeux (sans même parler de « la Dépravée » pour Berlin qui est un choix, euh, peu consensuel) …

    J’espère qu’Edge/Asmodée va investir dans des traducteurs de talents (en attendant les suppléments MadeInFrance promis …)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *