Chill out

Ouais, c’est bon, les fans (??) de Chill peuvent désormais se détendre, la VF de la 3ème édition de leur jeu est d’ores et déjà financée après à peine quelques jours de foulancement sur la plate-forme Casus Belli.

« Euh, comme d’hab’ ? », me direz-vous.

En effet, comme d’hab’. Et même plus puisque les scores sont déjà rendus à plus de 250 % et qu’il reste bien des jours pour faire péter tout ça jusqu’aux sommets. Et c’est bien cela qui ne cesse de nous étonner. En fins (??) analystes de la scène rôliste locale, nous craignons foulancement après foulancement que la bulle n’éclate. Il faut dire qu’il y a déjà eu une bonne quinzaine de crowdfunding rôlistes francophones depuis le début de l’année et, le plus souvent, réclamant des sommes importantes pour financer des gammes entières ou des lots de suppléments. Comme, dans le même temps, certains projets restent en souffrance ou accumulent les retards, on pourrait penser qu’un grand nombre de rôlistes lèvent un peu le pied. Mais, en fait, non.

Chill présente d’ailleurs un cas d’école. Le jeu est déjà connu en France, ayant eu le droit à deux VF en 1984 et 1994. Pour autant, il n’a jamais connu un grand succès et il faut se lever tôt pour trouver en club ou convention un fan de Chill francophone encore désireux de faire jouer ce jeu. Il faut dire que un jeu d’horreur classique, avec un système D100, et des règles de folie (oups, pardon : d’effroi)… comment dire ? … bah, le rôliste francophone a fait son choix et c’est plutôt très souvent celui de L’appel de Cthulhu, carton absolu en France depuis des décennies.

On rajoutera que cette v3 tardive (le jeu semblait quasi abandonné depuis) n’a pas reçu que des échos positifs en VO. Les fans de la première heure lui reprochent d’avoir alourdi l’univers de tout un enrobage à la Que sais-je ? sur la SAUVE (la société « secrète » qui emploie les PJ) et noyauté le système des plus classiques d’un dispositif de jetons à tourner et retourner qui fleure bon son narrativiste. Les nouveaux-venus, eux, lui trouvent souvent un côté vintage (notamment le système de jeu) et un positionnement peu typé (c’est un peu Delta Green, en somme). On ne peut pas non plus dire que, contrairement aux autres productions soutenues par A.K.A. Games (Symbaroum, Fragged Empire) les illustrations soient éblouissantes (cela dit, c’est loin d’être laid, hein).

Dans l’hypothèse où, d’ailleurs, A.K.A. Games a déjà réussi à se constituer un noyau de fans, l’entreprise aurait pu aussi sembler risquée du point de vue de la fidélisation : le foulancement a été proposé moins de deux mois après celui de Fragged Empire alors que rien n’a (bien sûr) encore été livré. On est désormais loin des pudeurs de gazelle qui, à l’époque, avaient fait repousser le lancement du CF Fragged Empire car tout Symbaroum n’était pas encore livré…

Alors ? De quoi se plaint-on ?

Et bien de rien. Globalement, même si on reste prudent sur la pérennité de cette cavalerie rôlistique (d’ailleurs, le CF n’en est « que » à 25 000 euros, très loin encore des 80 000 de Fragged Empire ou des 120 000 de Symbaroum), tant que cela permet aux éditeurs de travailler et aux rôlistes d’être contents, tout va bien.

On mettra quand même un bémol sur l’abandon que cela procure aux anciennes gammes, celles datant de l’ère, quasi préhistorique d’avant le foulancement. Comme chacun sait, A.K.A. Games est l’émanation directe du 7ème Cercle (même dirigeante, même stand sur les conventions…). Or, depuis que leurs foulancements connaissent le succès, les gens de A.K.A. Games/7ème Cercle ne peuvent évidemment pas se démultiplier pour être au four et au moulin. Le résultat est le quasi-abandon des gammes du 7ème Cercle alors que, pourtant, du suivi a été largement annoncé et utilisé à l’époque comme argument de vente pour des gammes comme Shayô, Z-Corps ou encore Keltia.

Comment on disait déjà durant la campagne présidentielle ?

Ah oui : les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

http://www.black-book-editions.fr/crowdfunding-63.html

Une pensée sur “Chill out

  • 9 mai 2017 à 20:46
    Permalink

    Arf,

    Moi qui attend la fin de Z-corps avec tant d’envie..

     
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *