Edge communique sans détour sur le nouvel AdC

Après avoir laissé passer une sorte de temps du deuil d’une exquise politesse, Edge commence à dévoiler le profil de sa nouvelle acquisition : la licence L’Appel de Chtulhu.

Comme on pouvait s’y attendre : ça va envoyer du Profond.

L’aventure éditoriale commence incessamment sous peu (eeeeuhhh : 4ème trimestre ? ^^) avec le nouvel incontournable des gammes dignes de ce nom : une belle boîte d’initiation. Depuis que les jeux Star Wars de FFG (le jumeau maléfique de Edge) ont remis au goût du jour ce principe aussi vieux qu’un D&D ou un Œil Noir époque Schmidt, on n’arrête plus les éditeurs.

Celle de l’AdC comprendre trois livrets et du matos supplémentaire pour un prix serré (nettement moins de 30 e a priori). Le premier livret sera le plus intrigant puisqu’il s’agit d’un véritable tuto. Seul-e face aux flammes est en effet un scénario court présenté façon livre dont vous êtes le héros, avec un total de 270 paragraphes. Vous allez même créer votre personnage puis apprendre les points de règle essentiels au fil du déroulement de l’aventure.

Le second livret contient évidemment les règles de base de L’Appel de Cthulhu, en gros tout ce qui est nécessaire pour jouer quelques scénarios avant d’avoir (éventuellement ?) besoin de plus.

Le dernier livret propose 3 aventures inédites : Celui qui dévorait les livres, La frontière des ténèbres et Le jazz du macchabée.

La boîte contient enfin des fiches d’investigateurs vierges, des dés spéciaux et des feuillets contenant les indices contenus dans les aventures. A part, à la rigueur, un écran (qui n’a pas au moins un vieil écran AdC qui traîne dans sa ludothèque ?), il ne manque rien pour se lancer sur déjà un bon nombre de séances. Le JdR redevient vraiment accessible et ça, c’est bien.

A priori, c’est un coup fair play : SD s’était surtout fait connaître pour ses pavasses en guise de livre de base lors de ses propres itérations du jeu poulpique. C’est de bon ton de se démarquer. Surtout, un des serpents de mer qui ont empoisonné le planning SD de ces dernières années est justement une boîte d’initiation qui, finalement, n’a jamais vu le jour pour des raisons inavouées (un visuel – magnifique – circulait pourtant il y a encore peu).

Ensuite, il sera temps pour Edge de revenir aux fondamentaux de l’AdC : les tomes bien épais reliés en pleine peau humaine, bien sûr.

Dans ce registre, on aura d’abord un recueil de scénarios Aux Portes des Ténèbres avec cinq aventures. Ce sont des scénarios spécifiquement écrits pour les Gardiens et Investigateurs débutants. Une sorte de prolongement naturel de la boîte d’initiation.

Inévitablement, on aura ensuite un Écran du Gardien. Il sera sans doute accompagné d’un livret mais celui de l’édition originale contient deux scénarios déjà traduits par SD donc c’est encore en stand by.

Pour les mêmes raisons, le recueil Nameless Horrors ne sera sans doute pas traduit car il existe déjà en V7 chez Sans Détour (sous le titre « Horreurs Sans Nom »). Sages décisions.

Ensuite, on passe aux choses sérieuses avec Le Manuel du Gardien (puis, un peu plus tard : le Manuel des Investigateurs) qui présentera les règles avancées, des conseils, de nombreuses options, des descriptifs de l’univers, des informations de contexte, etc.

Tout ça est supposé sortir dans les 6 mois… euh, je veux dire : les deux prochains trimestre, bien sûr.

4 pensées sur “Edge communique sans détour sur le nouvel AdC

  • 17 septembre 2019 à 12:25
    Permalink

    Hé bien je dois avouer que c’est une franche déception de voir que tous les ouvrages ne seront pas réédités.
    En effet, j’ai commencé le JdR en septembre 2018 et j’ai volontairement laissé passer la V7 de Sans Détour (à la fois par volonté de boycotter mais également parce que je ne voulais pas acheter une partie des livres sans avoir la gamme complète et risquer de devoir compléter avec une édition au graphisme différent).
    Bien que l’on vise les débutants avec la boîte d’initiation, je remarque qu’on les oublie très vite ensuite, ce qui est dommage car ils ne pourront pas bénéficier des ouvrages précédemment édités, apparemment.
    Ce n’est pas forcément une « sage décision » pour tout le monde.

    Répondre
    • 18 septembre 2019 à 15:26
      Permalink

      Si Edge ne réédite pas d’ancien ouvrage de Sansdétour V7 comme « Horreurs sans noms » c’est que celui-ci est encore trouvable et qu’il est préférable d’éditer du nouveau matériel. Et il y’a de quoi faire avec les nouvelles parution Cthulhu Chaosium, entre Berlin, Pulp Cthulhu,……..

      Répondre
      • 24 septembre 2019 à 16:02
        Permalink

        Et encore une fois, je réitère un des points soulevés dans mon premier commentaire : des V7 SD avec des V7 EDGE, ça fait tâche dans la bibliothèque.
        Sans parler du simple fait que de passer d’une mouture à l’autre peut être dérangeant aussi bien du point de vue du graphisme que du maquettage, ce qui peut faire sortir assez facilement le l’immersion.
        Ce sont des éléments qui peuvent vous sembler anodins mais qui ne le sont pas pour beaucoup de gens.
        Encore une fois, c’est faire fi des débutants et d’un nouveau public au profit unique des anciens joueurs.
        Fidéliser, c’est bien, mais il faut aussi contenter le sang neuf.
        De plus, les joueurs ne devraient pas subir les conséquences d’une ingérence des éditeurs (SD a ses torts mais Chaosium qui a laissé traîner également). S’il n’y avait pas eu ces problèmes, ou l’on aurait déjà la suite des publications par SD, ou on aurait déjà l’ensemble des publis par EDGE (qui aurait géré l’édition bien avant).
        Enfin, je vais terminer avec le fait que cela avait été annoncé comme étant une V7.2.
        Or, s’il s’agit d’une V7.2, je m’attends à un refonte complète de la gamme et non pas juste à quelques ouvrages par ci, par là.
        J’entends bien qu’il faut du temps et de l’argent mais je pense qu’il est possible de panacher les sorties avec de l’inédit et de la refonte, de manière alternée, et surtout avec une production aux volumes différents (volume plus important pour les inédits, moins important pour les « rééditions »).
        Enfin bref, qu’importe que je m’étende, pour ce que ce n’en aura pas d’impact dans les faits…

        Répondre
  • 17 septembre 2019 à 20:14
    Permalink

    Ce titre, non mais ce titre quoi ! Rentrée en pleine forme le Fix.

    Répondre

Répondre à RatrapLeNoob Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *