A plusieurs, on est quand même plus vaillants

Du coup, Le Grümph s’est dit : il faut que je dote Cœurs Vaillants d’un Compagnon. Et donc, c’est (à nouveau) chose faite.

Le label Chibi s’étant fait plus discret qu’à l’accoutumée ces derniers mois, un petit rappel s’impose. Cœurs Vaillants est un autre jeu OSR chez Chibi écrit par LG et d’abord publié, une fois n’est pas coutume, en anglais sous le titre Gallant & Bold. Le Grümph n’avait visiblement pas tout dit avec ce livre de base au format très ramassé puisqu’il lui apporte un déjà deuxième Compagnon à l’ancienne avec 80 pages de matos très divers.

On s’en souvient peut-être : le Compagnon #1 nous avait fait forte impression, tout particulièrement avec ses formidables pages consacrées à la création guidée de villages aventureux. Autant dire que la barre était haute pour ce Compagnon #2.

Celui-ci commence par la grande tradition du « compagnon » en JdR : un peu de tout dans tous les sens du moment que ça croustille. On a donc des nouveaux peuples, des nouveaux sorts, des sorts méchants pour les méchants, d’intéressantes règles de voyage, etc.

Mais Le Grümph a bien compris que, désormais, qui disait Cœurs Vaillants disait systèmes de génération de trucs et de machins avec des tonnes de tables aléatoires. Alors, qu’à cela ne tienne, il y en a… trois dans ce Compagnon #2.

L’un de ces systèmes est une sorte de prolongement de celui du #1 en changeant d’échelle puisque cette fois-ci on s’intéresse aux auberges… oups… aux taberges comme on dit dans Cœurs Vaillants. On ne sait jamais si c’est une auberge ou une taverne ? OK, c’est une taberge, t’as gueule, c’est sémantique. La section compte donc pas moins de 10 tables permettant de lui choisir un nom, un profil de propriétaire mais aussi des spécialités locales. Autant dire qu’il y a à boire et à manger dans ces tables. Mais, attention, on parle de tables commac ici, hein ? Par exemple, celle sur le propriétaire de la taberge tient quand même sur trois pleines pages.

Dans le même registre, on trouve un système de génération de ruines intrigantes. On vous passe les détails mais c’est reparti pour 10 tables (un peu plus courtes, celles-ci) pour déterminer ce qui s’y cache, pourquoi elle a été abandonnée à son triste sort, quelles surprises bonnes ou mauvaises les PJ peuvent en espérer, etc.

En combinant les systèmes de création de village, de taberges et de ruines, vous avez de quoi improviser un petit secteur à explorer en… quoi ?… une heure montre en main. Et encore, ça, c’est si vous faîtes rouler plusieurs fois votre [censuré] D20 sur le plancher.

Le troisième système de génération proposé sort un peu de ce cadre traditionnel et invite à imaginer un scénario reposant sur une situation de départ opposant des coteries entre elles. C’est plus ambitieux et là, il faudra quand même pas mal cogiter avant de tirer de ces douze tables et de ces quelques pages de conseils (peut-être un peu succincts ?) une situation dynamique dans laquelle les PJ trouveront aisément une place intéressante et donnant envie de jouer.

Franchement, on va se répéter mais tout MJ de medfan traditionnel (en mode OSR ou pas, peu importe) devrait se porter acquéreur de ces deux Compagnons (même sans le jeu de base) : ils fournissent des aides de jeu géniales avec un très, très haut rapport signes/utilité. Un must have comme on dit dans la langue de Gygax.

Comme d’habitude, tout cela se vend – à vil prix, qui plus est – soit en PDF, soit en POD ici : https://www.lulu.com/spotlight/ChibiLG

3 pensées sur “A plusieurs, on est quand même plus vaillants

  • 6 mai 2021 à 11:43
    Permalink

    Alors euh, en fait, Gallant&Bold fut effectivement le premier à sortir – dans la langue de Taylor Swift – avant d’arriver dans celle de Francis Lalanne. Mais en fait, c’est bien de moi, pas une trad extérieure. Plus exactement, ça a été écrit en français puis traduit en anglais pour une sortie exclusive. Puis finalement je me suis ravisé et je l’ai sorti en français. Mais c’est tout de mon cru, sans glisser dans la piscine ! Mais bon, c’est compréhensible de se tromper. Vous suivez douze mille gammes à la fois et les subtilités vous échappent parfois, comme à tout bon journaliste qui se respecte ^^

    Répondre
    • 6 mai 2021 à 13:25
      Permalink

      Oups, la boulette. Désolé, LG : je n’ai pas bien relu mes fiches. En fait, je me souvenais de notre vanne sur la traduction du titre et je me suis confusionné à partir de ça. On corrige.

      Répondre
  • 8 mai 2021 à 11:15
    Permalink

    « En combinant les systèmes de création de village, de taberges et de ruines, vous avez de quoi improviser un petit secteur à explorer en… quoi ?… une heure montre en main. Et encore, ça, c’est si vous faîtes rouler plusieurs fois votre [censuré] D20 sur le plancher. »

    A noter que, avec le gratuit de Mars, c’est encore plus rapide : toutes les tables (et d’autres) ont été entrées dans des générateurs automatiques pour Inspiration Pad Pro.
    https://www.patreon.com/posts/coeurs-vaillants-48833344

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *