Rien Nadir ?

Rien, on n’espère pas mais disons que ce n’est pas encore une fois super bien parti pour le jeu La Geste du Nadir.

Si vous êtes un de nos fidèles du lundi, vous avez déjà entendu parler de ce projet grâce à la mise à disposition d’un étonnant kit de découverte de plus de 100 pages sans compter les nombreuses annexes. Une vraie boîte de découverte avec plans, prétirés, écran… mais en PDF, quoi. Pas des plus pratiques, forcément.

Hélas, les créateurs du jeu ont déjà essayé il y a environ 6 mois en vain de foulancer sur Game on Tabletop la version physique et complète du jeu mais celle-ci a très largement échoué (52 % de l’objectif…). Il faut dire que les porteurs du projet se tournent visiblement avant tout vers leur propre communauté puisque, en effet, grande originalité du projet, l’univers du jeu a déjà été utilisé plusieurs fois dans le cadre de GN et de murder party. Problème : ils ne sont peut-être pas tous branchés JdR sur table, en fait…

Mais les créateurs du projet ont de la ressource et hop, les revoilou sur Ulule cette fois-ci. Bon, ce n’est pas hyper-probant non plus puisqu’on en est à seulement 80 % alors qu’il… 3 jours de foulancement. Oui, on est à la bourre. Mais, bon, si cela vous branche, vous pouvez encore faire basculer le projet du bon côté. C’est là : https://fr.ulule.com/la-geste-du-nadir-le-jdr/

La Geste du Nadir est un jeu historico-fantastique consacré aux Dark Ages. On est au VIe siècle dans les îles britanniques. Arthur est mort depuis peu et tout est à inventer (par les PJ, eh !) dans cet univers des possibles qui ne nous a laissé que si peu de sources documentaires ou même archéologiques. C’est un sujet qui a déjà été abordé en JdR par Keltia, un jeu du 7ème Cercle. Mais, bon, comme pour les autres gammes de cet (ancien ?) éditeur, le jeu semble mort et les amateurs du genre pourraient vouloir se tourner vers d’autres horizons.

La Geste du Nadir est aussi un jeu qui a belle allure. Son foulancement prévoit tout d’abord la publication d’un gros livre de base sous une magnifique couverture. Pour cela comme pour le reste, les porteurs du projet ont tiré les conclusions d’un premier CF trop ambitieux : il n’y a pas de deuxième livre de base et, s’il y a bel et bien un écran avec son livret de 48 pages (conseils de maîtrise et aides de jeu) au programme, on a aussi réduit la voilure sur les jeux de carte avec cette fois-ci un seul jeu de tarot bien illustré. A cela s’ajoute un gros recueil de scénarios (neuf, répartis en trois mini-campagnes de trois) mais celui-ci n’est prévu qu’en PDF. Il y avait bien sûr de nombreux paliers prévus avec des cartes poster et autres mais, là, ce sera déjà bien si le jeu est finalement publié.

Niveau système justement, pas de cartes mais des dés et, surprise, il s’agit de D12, trois en l’occurrence. Il faut les additionner pour obtenir un score que l’on compare à son rang calculé avec des caractéristiques primaires, secondaires et un modificateur de compétences. Dit comme cela, disons que cela plaira surtout à ceux qui aiment les systèmes touffus et assez calculatoires. Rien qu’avec l’addition des 3D12, on devrait se marrer à certaines tables…

On espère que tout cela va bien finir pour le projet et, surtout, que les difficultés rencontrées par certains projets plus confidentiels ne sont que ponctuels et ne sont pas une réponse que les rôlistes apportent à la hausse des prix attendues dans le loisir : des jeux plus chers risque de vouloir dire moins de jeux et, dans ce cas là, ce sont toujours les moins connus et exposés qui trinquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.