De Vampire en pire ?

Après s’être fait les crocs sur les multiples foulancements des Ombres d’Esteren, l’éditeur Agate enfonce le pieu en lançant en ce moment même une souscription Ulule pour la VF de la seconde édition de Vampire : le Requiem. Cette version du jeu, publiée en VO par Onyx Path, est parfois considérée par certains fans comme la « vraie » adaptation de l’ambiance des romans vampiriques de Anne Rice, assez loin des excès un peu kitsch de l’époque Mascarade.

Si vous voulez vérifier tout ça dans la langue de Gilles de Rais, il faudra mettre la main à la poche. Il s’agit de financer :

  •  le livre de base (bah oui quand même…) ; en cas de gros succès, celui-ci pourra être largement augmenté (meilleur papier, reliure cousue, etc.)
  • une édition limitée du livre de base avec couverture rouge en simili cuir gravée, tamponnée et numérotée
  • l’écran du meneur
  • les 44 cartes de conditions (qui servent à exprimer simplement tous les états possibles des personnages)
  • l’anthologie « Chronique des Stryges », 150 pages rassemblant 13 nouvelles d’auteurs très divers (Greg Stolze, Eddy Webb, Audrey Whitman, Orrin Loria, Joshua Alan Doetsch…) explorant l’univers du jeu
  • « le cercueil », une boîte exclusive conçue avec l’équipe d’Onyx Path spécialement pour l’édition française et qui permettra d’accueillir tout le matos publié (et peut-être de futures VF pour les suppléments « Secrets of the Covenant » et « A Thousand Year of Night » ? En tout cas, je dis ça, je dis rien mais la place est prévue pour…)

A noter que sur ce CF, Agate tente d’intégrer toujours plus d’effets de manche marketing pour stimuler la vente. Vous avez aimé les Éphémères du 7ème Cercle (vite, va pu n’avoir !!!) ? Alors vous allez adorer la réduction de prix (10 ou 20 euros selon le niveau choisi) pour les early birds (cherchez pas, ce sont juste les souscripteurs les plus rapides à dégainer leur carte bleue) et vous allez kiffer la limitation du nombre total de souscripteurs à 1200 personnes, pas une de plus.

Vous voulez en être ? Alors, ça va saigner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *