Les Barbus aspirent aussi City of Mist

En JdR, ça doit être comme dans le foot, la période du mercato a été retardée par la crise sanitaire. Du coup, je sens que ça va être un bazar dans le planning d’ici la fin du mois, brrrrr.

En tout cas, point positif, cela permet de voir des petits projets prometteurs sortir du banc de touche des gros clubs… euh… éditeurs sur lesquels ils se morfondaient faute de temps de jeu… euh… ah bah si là ça marche.

C’est ainsi ce qui arrive à la VF de City of Mist. Attendu depuis… ouh, même plus que ça ! … chez le pléthorique Arkhane Asylum, il n’y signera finalement pas de contrat. Par contre, on va le retrouver dans l’effectif des promus de chez Barbu Inc. Et ça, pour nous, c’est ce qui importe : on va donc pouvoir bel et bien y jouer un jour dans la langue de Guiserix.

Pour rappel, City of Mist est un jeu assez intrigant par son contexte inédit. Il appartient incontestablement au genre Noir (des enquêtes urbaines) mais avec une grosse louche d’ambiance… euh… disons comics (super-héros traditionnels mais aussi par exemple Fables, la célèbre série de comics de Bill Willingham). Niveau système, on part sur un dérivé de l’Apocalypse mais qui semble avoir curieusement dérivé vers plus de complexité : ainsi, le livre des règles complètes faisait quand même à l’origine plus de 500 pages et on y crée entièrement ses PJ sans passer par la magnifique invention des playbooks. Mouais. A voir.

La gamme actuelle – selon toute vraisemblance celle à laquelle va s’attaquer Barbu Inc. – a scindé ce livre de base en béton armé en deux volumes plus pratiques (classiquement, un pour le joueur, un pour le MJ) et, surtout, s’est dotée d’une magnifique boîte de découverte. On trouve aussi un écran du MJ, une carte poster de la ville, quelques gadgets et, prochainement, deux premiers véritables suppléments : Nights of Payne Town (en gros, une campagne) ainsi que Sahdows & Showdowns (un supplément de contexte et de règles pour aller plus loin dans la révélation des secrets de la ville).

A l’heure actuelle difficile de savoir ce que Barbu Inc. va véritablement produire là-dedans.

Même si cela ne fait pas (encore ?) partie des habitudes de la maison (liée à la boutique Philibert, ceci expliquant peut-être cela…), on peut ainsi se demander si un foulancement ne serait pas cette fois-ci judicieux : le jeu n’est pas très connu par chez nous, il n’est pas lié à un genre bien identifiable, la gamme à financer est importante… on verra bien !

En attendant, Barbu Inc. doit déjà livrer sa deuxième traduction en matière de JdR avec la VF de Spire, un JdR dit de « fantasy punk » (si, ça existe !) lui aussi lointain cousin du système Apocalypse. Le jeu a l’air d’en être au stade de la mise en page et ne devrait donc plus tarder à être proposé à la précommande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *