Et il Zore quand ?

Bah, piendôt, drès piendôt.

En effet, Zore est le nom bizorre du nouveau projet des prolifiques JDR Editions. Alors, déjà que Frédéric Dorne sortait des jeux à flux tendu chez eux, voici en plus que l’éditeur recrute des auteurs extérieurs, en l’occurrence ici Michel Riédlé avec Mathieu Coudray aux illustrations.

Zore est un jeu préhistorique qui…

Hein ? Vous avez déjà Würm et vous ne voulez pas d’un autre jeu dans cette niche… enfin, dans cette caverne ?

OK, je vois ce que c’est : il y a quiproquo.

Jetez plutôt un œil à la couverture du livre de base :

Vaaaaala, vous voyez : Zore n’est pas du tout dans la veine archéo-préhistorique du jeu de Manu Roudier. Fort heureusement, ce n’est pas non plus un sévère brûlot créationniste. Non, on est dans le préhistorico-foutraque avec des dinos, des super-pouvoirs et tout et tout. Ça tient visiblement plus de la famille Pierrafeu que de l’Abbé Breuil.

D’ailleurs, vous savez ce que les préhistos de Zore mangent entre deux cuissots de T-Rex ? Des pitchs !

A l’ère du Crétacé, Tyr, le terrible astéroïde est entré en collision avec la terre. Oui mais voilà, les dinosaures n’ont pas disparu. Loin de là. Et la vie a poursuivi son bonhomme de chemin, influencée à présent par Tyr l’irradiante.
L’homme est finalement apparu et a évolué rapidement. A défaut d’être civilisés, les sauvages sont devenus intelligents, bourrés d’humour et certains possèdent même des pouvoirs, les Zores. Rapidement, les grands shamans en ont déduit que l’astre tombé du ciel était un dieu et que, grâce à lui, l’homme pouvait accomplir des miracles et devait lui rendre hommage (balivernes et superstition, mais rappelons qu’il ne faut jamais remettre en cause la parole d’un shaman, sous peine d’être maudit !).

La vie des Elus n’est pas si simple et ils se battent au quotidien pour survivre, pour défendre le territoire de la tribu, pour la viande ou l’eau. Mais loin d’être des badass des plaines et des montagnes, ces surhumains sont surtout confrontés à des adversaires qui les dépassent, les autres enfants de Tyr. De la végétation intelligente et agressive aux morts qui reviennent à la vie (et s’organisent pour comploter la fin de l’humanité), en passant par les dinosaures à super-pouvoirs, tous se liguent contre eux. Tous se liguent contre vous.

Voilà, on n’en sait pas beaucoup plus sur ce nouveau jeu humoristique mais il ne devrait, donc, pas tarder puisque, après avoir été présenté en avant-première à la convention Octogônes, il sera proposé en foulancement pour une sortie prévue en fin d’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *