What a mess !

On est comme ça, nous autres à la Redac6on, on a toujours la place pour un petit cocorico pour vanter nos produits du terroir : notre credo, c’est le JdR francophone, si possible de création locale (heureusement, on couvre aussi les traductions, sinon, on serait souvent au chômage technique…). Alors qu’en on apprend que des jeux francophones vont bénéficier de traductions vers l’estranger, cela nous fait plaisir au fond de notre petit cœur.

C’est tout d’abord Capharnaüm qui profite de son récent foulancement réussi pour sa disons… version 1.5 pour s’exporter en langue anglaise. Tiens, au fait, puisqu’on en parle, ça tombe bien : la VF du jeu antiquisant est en voie d’achèvement. Les PDF sont en cours d’expédition et les versions papier suivent en ce moment même.

En ce qui concerne la version angliche, ça se passe en ce moment sur Kickstarter : https://www.kickstarter.com/projects/328469751/capharnaum-the-roleplaying-game Ce n’est d’ailleurs pas encore complètement abouti et il reste une quinzaine de jours pour réunir la somme. Le projet ne réunit pour le moins que moins de 300 personnes et cela calme tout de suite les fantasmes sur le vaaaaaaste marché anglo-saxon.

Cet exemple permet de démonter aussi les ressorts de l’export dans notre beau loisir. En un mot, cette fine stratégie s’appelle : le tir d’opportunité. En l’occurrence, le studio Deadcrows a noué de fructueuses relations avec Sarah Newton, auteure principale de Mindjammer, dont ils assurent la VF. Or, Sarah en a profité pour kiffer sa race (comme on dit joliment dans la langue de Molière) sur cet autre titre Deadcrows et appuie donc sa traduction via sa structure Mindjammer Press.

Du coup, si ça se trouve (nos meilleurs enquêteurs sont sur l’affaire), c’est en buvant une cerveza et en partageant quelques tapas avec No Ctrl-Z Ediciones que Jean-François Beney de Raise Dead Editions a bouclé le projet de traduction de la récente nouvelle édition de In Nomine Satanis/Magna Veritas en espagnol. Oui, en espagnol. Tudieu, le temps de la Sainte Inquisition est bel et bien révolu.

Trêve de plaisanterie, on remarquera quand même que ces deux projets trouvent leur place dans le cadre de la nouvelle structure Book In Game qui réunit désormais les deux studios (ainsi que Batrogames). Peut-être que, finalement, il faut plus que du hasard pour pousser vers les rivages étrangers nos meilleures productions, hein ? On se rappelle, notamment, de la vague de traductions à la grande époque (pré-AKA Games, donc…) du 7ème Cercle. Grâce à d’habiles partenariats avec Cubicle 7 et Holocubierta Ediciones, le 7C avait alors réussi à promouvoir une bonne partie de son catalogue en anglais et/ou en castillan (Z-Corps, Qin, Kuro, Yggdrasill…).

No Ctrl-Z Ediciones souhaite visiblement nouer ce genre de partenariats longue durée puisqu’ils sont en toute discrétion déjà responsables des éditions en castillan des jeux de Yno (Patient 13 et Macadabre) et envisagent pour le début 2018 une traduction du futur jeu Tschaï à paraître chez 500 NDG. Pour suivre tout ça, checkez leur site : http://www.nocontrolzgames.eu/

Allez, les gars, encore un effort, on peut la rééquilibrer cette balance commerciale !

Une pensée sur “What a mess !

  • 4 décembre 2017 à 15:28
    Permalink

    Merci pour l’encouragement! Nous essairons de faire le mieu pour faire connaitre les petites grandes oeuvres que vous avez en France!

    No Ctrl-z Games

     
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *