Ça bosse au Jdrlab !

Alors, non, restons modestes, ce n’est pas là qu’on va trouver le vaccin ultime ou le traitement miracle contre le mal qui nous ronge. Mais vous devriez quand même être attentifs aux dernières propositions du Jdrlab. Elles pourraient bien vous être utiles en cas de reconfinement. On dit ça, on dit rien…

Petit rappel d’abord. Le Jdrlab est un acteur un peu trop discret du jeu indé qui, actif sur itch.io mais également sur les plateformes de foulancement, a déjà à son catalogue les jeux dans une ambiance asiatique, Légendes des Éléments et la VF de Magical Fury. (…) Si, ça existe.

Le Jdrlab est d’ailleurs plus connu de nos services pour le foulancement relativement récent de la VF du jeu Epyllion. A cette occasion, nous vous avions proposé une interview de l’équipe du Jdrlab : http://lefix.di6dent.fr/archives/11840

https://d2homsd77vx6d2.cloudfront.net/cache/2/c/2c4dc6727c42a3a835d37aadafa4dba1.png

Là, il y a de la fraîche puisque le jeu revient au foulancement pour un second tour. Pourtant, on vous rassure, le premier foulancement avait été un succès (modeste à environ 175 % mais succès quand même). Non, non, il s’agit bien de profiter d’un délai supplémentaire dû à un léger retard de production (l’envoi des livres n’est plus espéré qu’en avril-mai 2021) pour juste reprendre le financement là où la première campagne l’avait laissé. (…) Oui, un peu comme chez Agate, en fait.

Bon, on taquine mais on voit l’idée. Tout le monde admettra que ce chouette projet a souffert à l’époque d’un déficit de notoriété. Le CF s’est achevé ric-rac sur l’obtention d’un accessoire quasi indispensable à ce sympathique jeu familial : le deck de cartes. Et l’éditeur s’est persuadé qu’avec un peu plus de temps, un peu plus de paliers cool auraient pu être débloqués. Il s’agit cette fois-ci de matériel original (Epyllion est édité en VO par Magpie Games) : ajouter une trentaine de cartes supplémentaires, changer l’illustration de couverture et passer l’intérieur en couleurs. Bref, du matos graphique avant tout pour rendre le jeu trop mignon avec ses petits dragons croquignolets.

Et, en effet, on peut le dire, ces temps-ci, Jdrlab semble s’être spécialisé dans deux trucs : les jeux pour enfants et la qualité graphique de leurs ouvrages.

C’est en tout cas ce que nous fait dire leur autre projet en cours : les Aventures en une page. Comme le nom l’indique, il s’agit de présenter un cadre d’aventure (plus qu’un scénario scripté) sur une page A4 pour improviser rapidement une petite séance sur le pouce. Les aventures ne sont pas tout à fait clefs en main puisqu’elles sont livrées sans référence à un système de jeu et, de toutes façons, s’intéressent plus à l’ambiance et aux descriptions qu’aux épreuves qui attendent les PJ.

Sur la page de l’éditeur, vous pouvez vous procurer toutes ces aventures en bundle pour obtenir d’un coup l’ensemble des scénarios. On en compte déjà une douzaine et ce chiffre devrait encore augmenter au fur et à mesure des commandes puisque le pack s’enrichit (et donc se met à jour) selon une mécanique proche des paliers des foulancements.

Il faut dire que, si cette news ne paraît pas un lundi, c’est que c’est pas gratuit. Mais presque. Cela vous met le prix de chaque aventure à moins de 1 euro symbolique alors même que chacune des aventures est illustrée dans un style affirmé qui, selon nous, fait beaucoup pour le charme qui s dégage de cette très jolie petite série.

Enfin, ce sera aussi l’occasion de jeter un œil au JdR pour enfants Sodalitas, proposé dans une chouette mise en forme aux mêmes standards que les aventures et formant avec elles un ensemble particulièrement inspiré pour faire jouer des enfants, y compris assez jeunes, des aventures bien adaptées à leur âge.

Signé des mêmes auteurs que les aventures, Sodalitas ne relève pas tout à fait le défi du jeu en une page et, de notre point de vue, c’est tant mieux. On est un peu là dans le registre de Mausritter, un jeu très complet et qui utilise au mieux ses… 5 pages ! Une page avec toutes les règles essentielles, y compris la création de PJ. UNe autre demi-page de règles, demi-fiche à remplir pour doter les aventuriers d’une guilde qui les unit, une page avec 8 prétirés illustrés à découper et distribuer, une page avec une guilde concurrente, 5 PNJ et leur base et, bien sûr, une feuille de PJ. Et hop.

Une solution à considérer très attentivement pour tous ceux qui cherchent – et on est de plus en plus nombreux – un jeu pour faire jouer les petit(e)s.

Une pensée sur “Ça bosse au Jdrlab !

  • 5 mars 2021 à 09:31
    Permalink

    Han, c’est trop cool ces aventures en une page !
    Ça me fait fort penser aux « pamphlet adventures » pour le jeu Mothership, qui sont assez excellente conceptuellement je trouve, sur un A4 recto verso plié en trois.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *