Vaesen : A Wicked Secret [chronique VO]

Si vous entendez les oiseaux fuir, des branches craquer, et un pas lourd résonner, vous serez sa prochaine victime. Priez pour que votre fin soit rapide, car fixer son regard infernal peut même plonger l’âme la plus pure dans la folie.

C’est ainsi que vous accueille (enfin en anglais pour le moment…) le supplément pour Vaesen : A Wicked Secret and other mysteries publié par Free League en 2020.

Les plaisirs des sens nous dégradent ; les joies de l’esprit nous élèvent

Contrairement à ce qu’en pense Édouard Bricon, cela peut sembler un peu bête à écrire mais c’est un vrai plaisir de prendre ce supplément en main. Visuellement les illustrations signées Johan Egerkrans et Anton Vitus sont toujours aussi sympas. La couverture texturée rend très bien et se marie parfaitement avec le papier bouffant assez épais. Tous les ingrédients qui rendent le livre de base sympa sont repris ici, avec la même maquette, sobre, élégante, aérée avec son texte sur deux colonnes et un fond de page blanc cassé. Ceci est bien sûr totalement subjectif, mais du fond de page type parchemin sur du papier glacé est très beau à voir et à feuilleter mais cela reste tout de même un cran en dessous comparé ce que l’on peut ressentir en feuilletant du Vaesen qui pourtant est beaucoup plus sobre mais pour lequel la forme se fond complètement dans le propos du jeu.

Et parlons-en de ce contenu (attention transition validée par le comité international des transitions capilo-tractées)… Ce supplément compte quatre scénarios qui devraient contenter les meneurs en mal de mystères nordiques, soit en les jouant de façon individuelle, soit si l’on en croit la préface en les liant en mode campagne. Sur ce dernier point il ne faudra pas chercher le lien entre les aventures, pas de PNJ récurrents, pas de trame sous-jacente, pas d’unité de lieu, le seul élément commun aux scénarios sont les vaesen et le groupe de joueurs, mais bon étant donné que ce sont les éléments de base de ce jeu on ne peut donc pas vraiment appeler cela une campagne. En même temps il fallait s’en douter au regard d’une partie du titre and other mysteries ayant été souvent utilisé en littérature afin de pouvoir compiler des nouvelles sans lien réel dans du recueil plus conséquent.

Le premier mystère, The Silver of the Sea (22 pages) écrit par Tomas Härenstam, emmènera les joueurs sur la côte ouest de la Suède pour enquêter sur le supposé suicide d’un prêtre.

Les PJ vont devoir faire face à un culte maritime et certains événements surnaturels pourraient les pousser à considérer qu’il se passe quelque chose d’étrange dans l’archipel (étonnant). Au détour ils risquent de rencontrer une créature quelque peu démesurée. Cela met dans le bain et à la limite rien que pour l’illustration cela vaut le coup. Cette aventure, classique repose bien évidemment sur l’atmosphère que le meneur arrive à développer à sa table et les actions des PJ auront de l’influence sur cette région (même s’il y a peu de chances d’y revenir mais bon). On peut juste regretter le peu de lieux décrits, l’intrigue étant centrée sur l’auberge, il faudra broder si les PJ veulent battre la campagne.

A Wicked Secret, qui a donné son titre au supplément, est plus étoffé avec 32 pages écrites par Gabrielle de Bourg. Dans ce scénario, les joueurs vont se retrouver dans un village perdu dans les vastes forêts du nord et seront confrontés aux traditions des locaux face à l’industrialisation naissante.

On vous passera le nom du village, digne d’une ligne de produits d’un détaillant de meubles, dans lequel les joueurs vont devoir faire face à un culte (non plus maritime) qui se planque dans les profondeurs cette fois. Ce sont ces entrailles de la terre qui cachent une ressource importante pour la révolution industrielle, le fer. Cela va à la fois attirer un riche industriel et diviser les locaux qui renoncerait bien à leurs traditions, tentés par la perspective de s’enrichir. Lorsqu’un seul des deux émissaires envoyés sur place revient, et conscient qu’un vaesen est peut être à l’œuvre, l’industriel demande à vos joueurs d’enquêter.

Ce scénario propose suffisamment de lieux et d’événements autour de trois antagonismes, pour occuper les PJ et permettre au gardien de ne pas avoir à broder à la volée tout en restant ouvert.

Dans le troisième mystère, The Night Sow (18 pages) écrit par Nils Hintze, des meurtres et des disparitions mettent les joueurs sur la piste de satanistes et d’un vaesen mystérieux et dangereux.

Dans cette aventure qui se déroule en hiver, voire à noël, il va falloir repartir dans un petit village de pêcheur devenu une attraction touristique au bord de la mer. Une fois de plus les habitants sont divisés entre cette manne financière et les désagréments provoqués par la dépravation des touristes. La tradition est cette fois représentée par le phare du village (bon non loin du village plus précisément) qui est supposé protéger le village contre les satanistes, mais qui provoque l’arrivée d’un vaesen.

Tous les ingrédients sont désormais présents pour que les membres de la société se retrouvent mêlés à ce mystère par le biais de leur mentor Linnea Elfeklint. On retrouve la même construction classique que le scénario précédent, un peu moins riche cependant, avec les différents événements qui vont ponctuer le scénario ainsi que les lieux et les PNJ associés, et la confrontation finale. Il faut avouer que la vaesen de The Night Sow fait moins rêver mais cela tourne.

Enfin dans The Song of the Falling Star (16 pages) par Kiku Pukk Härenstam, direction ce qui sera l’Estonie afin de rechercher un enfant disparu et découvrir des lieux sacrés pour les vaesen.

Dans le village qui nous intéresse on peut trouver des humains mais aussi des trolls qui vivent non loin, tout ce petit monde coexistant en harmonie. Un chercheur venant étudier le folklore musical local doit passer un pacte avec un troll afin de pouvoir être accepté et pouvoir mener à bien ses recherches. Ayant en quelque sorte trahi la confiance des trolls, son nouveau né est remplacé par un changeling. Les PJ vont donc devoir enquêter sur cet étrange bébé et ensuite convaincre les trolls de rendre le nouveau né, mais ils seront en même temps en concurrence avec un prêtre orthodoxe convaincu que c’est ici l’œuvre du démon et qu’il faut procéder à un exorcisme. Certains investigateurs (allez soyons fous, empruntons ce terme) pourraient être un peu déçus puisque cette aventure s’appuie énormément sur des compétences sociales il n’y a pas ici de boss de fin de niveau (façon de parler) mais en même temps c’est un peu le fond de commerce de ce type de jeux.

La toile de fond classique, est originale dans ce qui est proposé jusqu’ici pour Vaesen et le prêtre comme « chien dans un jeu de quille » pourra être exploité par le meneur afin de compliquer les choses pour les PJ.

On peut ensuite trouver les aides de jeux, ainsi que, pour combler les quelques pages blanches restantes, des esquisses des illustrations du bouquin. Sympa mais à la limite ces quelques pages auraient pu être utilisées pour gonfler un peu les scénarios (rho jamais content).

La clef des Mystères…

Un supplément qui permet de faire vivre la gamme. Il est vrai que le livre de base fournissait de quoi créer des mystères, mais cela permet à des meneurs d’avoir du clef en main et de ne pas avoir à jongler avec les tables de création. Les aventures ne sont pas folles mais font bien le travail et s’inscrivent parfaitement dans le contexte du jeu, cette tradition pastorale nordique bousculée par l’arrivée du monde moderne. Cela permet de se rendre compte de ce qui est faisable avec Vaesen. Le bouquin est une fois de plus très agréable à feuilleter, regarder, tenir (quoi je l’ai déjà dit?) et on souhaiterait bien sûr que d’autres ouvrages viennent s’ajouter à la bibliothèque car depuis 2020 cela ne se bouscule pas. Un supplément spin off sur la Grande Bretagne est toujours attendu par les fans, la situation sanitaire a du tenir les vaesen occupés, et un autre non officiel sur le Japon à l’ère Meiji de 96 pages est proposé sur DriveThru, toujours en anglais. Pas d’autres sorties ou annonces du côté de Free League pour le moment, peut-être simplement pour entretenir le mystère.

2 pensées sur “Vaesen : A Wicked Secret [chronique VO]

  • 9 octobre 2021 à 19:11
    Permalink

    Bonjour,
    avez vous des informations sur la possible traduction un jour où l’autre de la gamme par chez nous ?

    Répondre
    • 9 octobre 2021 à 23:09
      Permalink

      Bonjour,
      La gamme a été annoncé chez Arkhane Asylum. Pas de date de sortie, de précommande ou de souscription pour le moment…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *