Des héros à dix balles

Cela reste un mystère pour moi. Des posse de 4 ou 5 gars sans foi ni loi munis de montures et d’armes qui chevauchent dans de grands espaces à la recherche d’une aventure et d’une bonne prime… cela ressemble quand même beaucoup à votre groupe de PJ du vendredi soir, non ? Et pourtant, les JdR d’ambiance Western passent et ne semblent jamais vraiment s’imposer auprès du public, au moins depuis Deadlands (dont la proposition de jeu, toutefois, excède de beaucoup la simple aventure ambiance Far West, ceci expliquant sans doute cela).

Qu’à cela ne tienne, on trouve toujours des bons, parfois même des brutes et quelques truands, pour tenter de nous proposer encore et toujours de quoi jouer des personnages munis d’un six-coups et d’un Stetson. Le nouveau concurrent s’appelle Dime Legends et, contrairement à ce qu’on pourrait penser, est bel et bien un jeu de création francophone. Il est publié en PDF ou en POD disponible chez Lulu.

L’auteur, Léonard Chabert, n’est pas totalement inconnu de nos services et semble véritablement passionné par l’Histoire de l’Ouest sauvage puisque son précédent jeu nous avait intrigué par sa proposition : jouer des femmes libraires à cheval dans les années 1930 ! Il s’agissait de Pack Horse Library.

Là, dans Dime Legends, on en revient à des histoires plus classiques de cowboys et assimilés mais la proposition de jeu reste quand même bien particulière et devrait vous surprendre. Surtout la 8e. Cliquez pour… mais qu’est-ce que je raconte, moi ?!

En effet, on n’incarne pas dans Dime Legends un seul personnage, non. On n’y incarne pas même deux personnages. Non, Mesdames-Messieurs, on y incarne pas moins de trois personnages différents. Qui dit mieux ?

Chaque PJ possède en effet une version réelle, un peu poussiéreuse, qui sent sûrement la sueur et le rance. Eh, les gens, cow-boys,  ça a toujours voulu dire garçon-vacher, on est d’accord ? Mais, derrière ces tristes figures, il existe une version légendaire du PJ. Le même, mais en mieux. Celui qui sauve la veuve ou l’orphelin ou qui mène de main de maître l’attaque du train postal.

Enfin, chaque joueur doit aussi incarner le biographe d’un autre PJ que le sien, c’est-à-dire la personne qui va se charger de faire passer le PJ de l’ombre à la lumière, de la crasse à la légende.

On l’aura compris : il ne s’agit pas véritablement d’un jeu traditionnel à la Deadlands. Il s’agit toutefois d’un JdR au dispositif assez classique avec un MJ (appelé ici Donneur) et des scénarios mais ceux-ci ne sont pas scriptés au départ ; le Donneur dispose de nombreux outils (tables aléatoires notamment) pour créer des accroches dont s’empareront les PJ.

Le système repose sans surprise sur un jeu de cartes style Poker avec des combinaisons plus ou moins performantes (paire, brelan…) et des jetons avec lesquels miser.

Le jeu est très court, se limitant à une cinquantaine de pages présentées de façon assez roots et assez aérée. Cependant, il faut y ajouter une trentaine de pages d’annexes avec toutes les tables aléatoires du jeu. Celles-ci sont disponibles gratuitement en PDF et vous aideront à vous faire une bonne idée du jeu et à décider s’il peut être pour vous ou non.

https://leonard-chabert.itch.io/dime-legends

https://www.lulu.com/fr/fr/shop/l%C3%A9onard-chabert/dime-legends/paperback/product-k4mqgy.html?page=1&pageSize=4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *