La hotte list du Père Noël #6 : un cadeau vraiment monstrueux

Ayé, les boutiques ont pu rouvrir, on peut ressortir, il est donc grand temps de penser aux gentils cadeaux à faire aux gentils rôlistes de votre entourage…

(…)

Nan, sur le Fix, on parle vrai : on vous balance nos idées de cadeaux de Noël seulement maintenant parce qu’on est à l’arrache.

Et on sait très bien qu’en fait vous allez vous les offrir à vous-même, hein.

——————————————————————————

Pfioooouuuu, s’il y en a bien un sur lequel je n’aurais pas misé lourd quant à sa présence sur cette liste d’idées de cadeaux de Noël, c’est bien quelque chose émanant du foulancement Monstres. Entre le fait qu’il s’est terminé seulement il y a pile deux mois et son gros succès (presque 700 %), on pensait vraiment qu’il faudrait attendre plus pour avoir quelque chose de solide. Et pourtant… la boîte d’initiation de la gamme est bel et bien là, sous le sapin. Incroyable. Franchement, les choses ont vraiment bien, bien changé chez Black Book Editions.

Du coup, on ne va pas vous faire croire qu’on a tout lu, tout pesé, tout testé et que nous sommes en mesure de vous proposer une chronique bien chiadée du bousin. Non, en fait, on a juste décellophané et fait wahou. Et oui, le niveau baisse en fin d’année sur le Fix. En 2021, on vous fait des vidéos d’ouverture de boîte avec une musique relou, si ça se trouve.

Brrrr. Vision d’horreur.

Non, plus sérieusement, l’objectif de cette série d’articles est de fournir à l’arrache des idées de cadeaux rôlistes et là, la boîte Monstres fait clairement le job.

D’abord, pour le côté coffre à jouets, en effet. Elle vient dans une belle boîte bien solide avec l’illustration de Joann Sfar bien mise en valeur et son ouverture révèle :

  • 1 livret pour les règles du jeu (48 pages)
  • 1livret pour le meneur de jeu (36 pages)
  • 1 livret campagne de 5 aventures (100 pages)
  • 1 écran du MJ souple en quatre volets (grand format)
  • 1 set de six dés
  • 1 bloc de feuilles de personnages vierges
  • 26 cartes de voies pour les personnages
  • des feuilles de personnages prétirés
  • un gros bloc de feuilles d’aides de jeu détachables

La deuxième raison du coup de cœur cadeau inévitable, c’est qu’on est là sur du Hall of Fame du JdR. Évidemment, le jeu prend place dans un univers connu, y compris des béotiens : celui de Joann Sfar et de ses multiples monstres. Tous les éléments de la boîte sont illustrés par l’artiste lui-même, y compris sur des pleines pages couleurs et cela pourrait presque passer pour un art book pour un fan absolu du dessinateur.

Ensuite, niveau règles, on est sur du Chroniques Oubliées adapté (on verra comment dans un article ultérieur) par l’inévitable Laurent « Kegron » Bernascon. C’est-à-dire peu ou prou sur du D&D avec les caracs qui vont bien, les niveaux, les classes de perso, etc. Là aussi, pour quelqu’un qui a déjà touché au JdR, même si c’était il y a longtemps, cela devrait parler rapidement. Et ne pas trop déstabiliser.

Enfin, le plus gros livret fourni dans la boîte est consacré à une épaisse campagne en 5 épisodes signée… Tristan Lhomme. Triple bingo. Là encore, difficile de ne pas flatter les souvenirs des rôlistes ayant fréquenté Casus Belli et/ou L’Appel de Cthulhu lors de ces 30 dernières années. Bref : peu de chances pour que le cadeau ne touche pas sa cible, du fan de BD à l’ancien rôliste nostalgique en passant par le rôliste actuel curieux de nouveaux formats.

Oui, nouveaux formats car cette boîte est bel et bien conçue comme une initiation (le prologue de la campagne est un tutoriel des règles, tous les plans et fiches de PNJ sont disponibles en feuilles volantes pour poser sur la table, etc.) mais elle permet tout de même de jouer déjà 5 scénarios, de créer ses propres PJ (il y a toutefois aussi des prétirés si vous préférez), elle fournit un gros bloc de feuilles vierges pour ceux-ci et les règles permettent de les monter jusqu’au niveau 10 ce qui vous laisse quand même tranquille pendant de longs mois de jeu.

Franchement : qui a besoin de plus ?

Monstres est un univers attirant mais il reste quand même très spécifique, marqué (et c’est heureux) par la personnalité et la sensibilité de son créateur. On n’imagine pas que cela devienne le classique incontournable des prochaines décennies.

Or, la gamme complète, déjà foulancée, comprend pas moins de deux livres de base et un nouvel écran du MJ (on jette l’autre ou bien ?). Cette construction de gamme, désormais classique, ne cesse de nous interpeller : pourquoi ne pas avoir fait de cette boîte séduisante et auto-suffisante le cœur de la gamme ? Le reste du matériel aurait été conçu comme des suppléments et compléments à celle-ci. On sait, bien sûr, que dans l’ancien monde – comme dirait l’autre – les suppléments se vendent moins que les livres de base, certes. Mais on sait aussi que beaucoup de rôlistes expérimentés ne prennent pas la boîte d’initiation parce qu’il y a justement des « vrais » livres de base derrière. Et un pourcentage non-négligeable de redondance.

Et surtout, ça, c’était avant la vente via foulancement dans laquelle on vent de toute façon toute la gamme d’un coup. Alors, 2021, l’année du retour des jeux de base en boîte ?

3 pensées sur “La hotte list du Père Noël #6 : un cadeau vraiment monstrueux

  • 23 décembre 2020 à 10:45
    Permalink

    Petite déception que cette boîte d’initiation de Monstres.

    Je dirais même: déception moyenne !

    Je m’explique.
    D’une part, je ne voyais pas bien ce que pouvait donner une version Chroniques Contemporaines en guise de système de jeu. Et bien première déception. En effet, ce système ne me semble pas du tout en phase avec l’esthétique ET la philosophie de l’univers. Bien trop « technique » (avec des seuils, des points, des bonus, des machins, des trucs… beuark!) et, malgré un louable effort de simplification, pas assez fluide.
    Soyons clair: ce système ne me semble simplement pas correspondre à l’âme du jeu. Personnellement, j’utiliserai probablement FACES pour le motoriser.

    Ensuite il reste un nombre très important de typos, de mots manquants et de fautes de frappe/orthographe… qui laisse songeur sur le temps attribué à la relecture par un professionnel (sans compter la non intégration de nombre de fautes pourtant relevées par les relecteurs du pdf)…
    Hyper dommage pour un produit qui se veut de cette qualité.
    Quasi inacceptable en fait.

    Je passe sur la feuille de perso qui, malgré les remontées des relecteurs, n’a pas intégré le fait que la SAG est en fait la PER ! C’est un peu gros comme typo les gars !

    Et je passe à la campagne.
    Super chouette et bourrée de bonnes idées !
    Mais qui semble avoir été écrite (et relue) à la va-vite…
    Malgré les innombrables et pertinents conseils au MJ (la prise en main est vraiment pensée pour les débutants avec intelligence) plus on avance dans les aventure et plus il faut parfois relire 3 fois un passage puis revenir en arrière, puis avancer à nouveau pour savoir de quoi il retourne.
    J’exagère à peine. Encore une fois, cela donne une fâcheuse impression de produit pas terminé, pas playtesté, bref, pas « bichonné » avec le soin attendu.

    C’est donc bien dommage car les illustrations de Sfar sont à la hauteur (même si le choix d’illustrer certains PNJ et pas d’autres est parfois étonnant), les idées développées super enthousiasmantes et que, malgré tout, cela donne envie de se plonger dans cet univers si particulier.

    Répondre
  • Ping : Starfinder, initiez-vous aux étoiles - Le Fix

  • Ping : Elfes, le JdR plug & play [chronique] - Le Fix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *