Voici venu le temps dés, rires et des jeux (air connu)

Allez, pour une fois, soyons sérieux une minute. Le Fix se donne pour vocation d’être un organe de diffusion de l’information (t’as vu, j’ai pas dit organe de presse ?) rôliste francophone (voire plus si affinités) au service de TOUS les rôlistes. Si on devait réduire notre ligne éditoriale à sa plus simple expression, c’est ça qui resterait. On aimerait pouvoir parler de TOUT ce qui fait le JdR par chez nous : du gros blockbuster foulancé avec ses ouatemille early birds et tout jusqu’au p’tit amateur qui bricole ses JdR dans son coin avec sa colle et ses ciseaux. Et quand on regarde un peu en arrière, il y a quand même un pan essentiel de l’activité du JdR que l’on aborde très, très peu souvent :  les boutiques et, en particulier, les boutiques physiques qui résistent (ou pas) courageusement dans les conditions économico-socio-sanitaires que l’on connaît hélas depuis un an. Alors, le gars Kevin est passé au bon moment avec son drôle de projet de… foulancement de boutique (mais où s’arrêteront-ils ?). On a eu envie de lui poser quelques questions sur sa (nous l’espérons) future activité professionnelle.

1. Bon, Kevin, je vois que tu veux ouvrir une boutique. Physique. De JdR. En avril 2021. (…) Et donc, ça a commencé quand cette dépression ? Tu veux nous en parler ?

Ahah ! Hé bien je pense que la racine est très profonde, docteur… Ça a commencé alors que j’étais tout môme, lorsque mes parents m’ont mis mon premier jouet dans la main… J’ai commencé à m’inventer des histoires et je n’ai plus arrêté ensuite ! Aujourd’hui, j’ai 30 ans (31 le 10 avril, je fêterai peut-être mon anniv’ en ouvrant la boutique) et j’ai décidé d’écrire un autre genre d’histoire, celle qui associe un rêve, une passion et mon goût pour l’échange avec les gens.

2. Non mais sérieusement, moi, je croyais que depuis les foulancements, les boutiques physiques, ça avait disparu. On y achète quoi, du coup ?

C’est vrai qu’on pourrait croire que les foulancements mettent à mal les boutiques. Mais les éditeurs proposent de plus en plus d’offres boutiques, lors des foulancements, qui permettent aux joueurs d’acheter auprès de leur ludicaires préférés, ce qui leur économise des frais de ports et permet de faire vivre l’économie locale. Maintenant, soyons clairs : on ne peut pas imaginer ne vendre que du JdR dans une boutique physique (ou alors tu vis dans la région qui concentre le plus de rôlistes au monde) ! En revanche, on peut lui faire une belle place, et tenter de faire ressortir des indépendants, comme le Domaine de Seedmills, de Maxence Albanel. Pour moi, c’est essentiel de présenter autre chose que des grosses licences, afin de faire connaître les talents moins mis en lumière et pourtant tellement rafraîchissants ! Ceci dit, je ne suis pas fou, hein (enfin… pas que je sache) : je commercialiserai aussi le plus vieux des JdR, du poulpe et tout plein d’autres joyeusetés allant du jeu de société en famille au jeu de figurines le plus sanglant !

3. Je vois que tu as conservé une once de lucidité puisque, quitte à risquer de l’argent, tu as décidé de risquer celui des autres grâce à un habile foulancement. Bien ouéj ! C’est quoi le concept ?

Lucidité ? Qu’est-ce c’est qu’ça ? Plus sérieusement, ce foulancement a pour but de filer un petit coup de pouce car, ô joie de l’administration française, on a eu une petite surprise avec la réglementation incendie : figure-toi qu’il faut impérativement une cloison coupe-feux au niveau de la réserve, au cas où les jeux de celle-ci s’enflammeraient (comment ? Là est toute la question…). Là où ça devient drôle, c’est qu’on ne m’en avait pas parlé lorsque j’ai monté le dossier de demande de travaux. Résultats, les demandes de prêts étaient déjà lancées et on s’est retrouvé avec pas loin de 10k € supplémentaires à sortir. Et comme l’argent ne pousse pas sur les arbres, on s’est dit que ce serait une bonne idée de faire appel à la solidarité légendaires des pigeons… heu… des joueurs !

4. Ouais mais moi, tu vois, quand je participe à un foulancement, c’est plutôt pour chopper un palier en early bird pour augmenter la taille de ma collection de dés. Là, il peut y avoir quoi comme paliers ?

Et comme je te comprends ! Moi-même, je participe à beaucoup de foulancements et j’adore voir les paliers sauter ! Ici, en effet, c’était un peu compliqué de proposer des paliers qui contentent tout le monde, donc j’ai préféré proposer des contreparties offrant des bons d’achats, pour permettre aux gens de se faire plaisir comme ils le souhaitent et de mettre des paliers de deux types : certains permettent de débloquer du mobilier (parce que oui, ce trou dans la caisse nous a bien mis marron, et non, je ne parle pas la couleur du canapé) pour la boutique (qui ne sera pas juste un espace de vente mais un lieu communautaire, avec des événements, quand la situation nous le permettra) tandis que les autres permettent de débloquer des goodies en option (allant du mug aux dés personnalisés à l’effigie de la boutique ! Toi qui parlais d’agrandir ta collection de dés, ça te dirait pas de m’en prendre un set ?). Et d’ailleurs, je trouve que tout cela fonctionne plutôt pas mal, même mieux que je ne l’imaginais ! On a de vrais soutiens et les gens se ruent sur les goodies, ce qui fait très plaisir !

5. Ce sera une boutique physique mais aussi une boutique en ligne. On n veut pas mettre ses œufs dans le même panier, hein ?

On ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs, tu sais (moi non plus, je ne vois pas du tout où je veux en venir en utilisant cette expression) ? En fait, pour moi, il est aujourd’hui indispensable d’exister sur le web et pas seulement de manière physique. Il y a des personnes qui ont des difficultés à se déplacer ou qui ne peuvent pas forcément se rendre facilement en boutique et je trouve dommage de les priver de jeux. Par ailleurs, il faut savoir que je proposerai un service de livraison en soirée, deux fois par semaine, pour amener les jeux en mains propres (lavées au gel hydroalcoolique) aux personnes qui le souhaitent, en Ile-de-France. Je pense que, maintenant, tu en es convaincu, je suis complètement maboule ! Mais c’est quelque chose que je tenais à faire car je pense que ça apporte un côté plus humain et un peu plus soigné à la livraison (combien de fois j’ai reçu des cartons explosés par un postier qui n’en avait rien à cirer…). Là, tu auras le droit à une livraison en soirée, donc lorsque tu es chez toi et dispo, conduite par un passionné qui prend soin de ton jeu et qui te le remets avec le sourire (que tu ne verras pas derrière le masque mais bon, le cœur y est).

6. Le problème n’est-il toutefois pas que les boutiques en ligne… bah il y en a déjà de sacrément bien installées dans le paysage, non ? Mon cousin qui est prof d’éco dans un collège à Birmingham dit même : « winner takes all ». Tu peux espérer quelle place, toi ?

Très franchement, je ne me fais pas d’illusions. On sait bien qu’il y a déjà pas mal de boutiques qui ont leur place auprès des joueurs mais je pense qu’il faut savoir montrer de l’audace et ne pas reculer devant l’adversité ! Bien sûr, je n’égalerai jamais des monstres du e-commerce mais je peux tenter de faire les choses à ma façon et, comme expliqué un peu avant, proposer un service plus proche des gens (en conservant les distances de sécurité et les gestes barrières, cela va de soi). Maintenant, c’est un pari et, comme tout pari, il y a des risques et des gains. A toi de voir, face à cela, si tu décides de miser ou si tu préfères te raviser. Et comme on dit : à cœur vaillant, rien d’impossible (au pire, je me casserai quelques dents, mais c’est comme ça qu’on apprend).

7. Bon, admettons, je dis bien admettons que tout se passe comme dans tes rêves : dans deux ans, elle ressemble à quoi ta boutique ?

A une porcherie que même la femme de ménage refusera de nettoyer ! Ahaha ! Plus sérieusement, dans deux ans, j’espère pouvoir embaucher une personne pour m’aider et pour me permettre de dégager davantage de temps pour me consacrer à l’animation de la boutique, que ce soit lors d’événements au sein de celle-ci, d’animations en ligne ou même m’investir davantage dans la chaîne Youtube, les initiations au Jeu de Rôles et plein d’autres projets que je souhaite mener à bien ! Je ne peux pas prédire l’avenir mais je peux t’assurer que je ferai tout pour que mes rêves se réalisent. J’ai toujours été un acharné et ça m’a toujours réussi, jusqu’ici. Croisons les doigts pour que ce projet ne soit pas l’exception qui confirmera la règle ! Ahaha !

 

https://www.gameontabletop.com/cf468/une-boutique-un-site-et-plus-encore.html

https://www.facebook.com/DesRiresetdesJeux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *