Aux confins de l’Empire : Aucune question indiscrète

Poursuivant les sorties à la vitesse de la lumière, Edge nous offre cette fois un nouveau supplément de contexte. Après les mercenaires, les explorateurs, les colons, les Hutts, c’est au tour des contrebandiers d’être mis en lumière.

Classique dans sa présentation cet ouvrage entièrement en couleur de 96 pages, ne déroge pas aux standards de qualité de la maison d’édition.

Comparable aux autres ouvrages dans sa conception, l’intérêt d’Aucune Question indiscrète réside surtout dans son sujet. Par expérience de MJ, les contrebandiers sont sûrement une des carrières les plus présentes et des plus polyvalentes autour des tables d’Aux confins de l’Empire. Il est donc fort dommage que nous ayons dû attendre jusqu’à maintenant pour disposer de cet ouvrage de référence les concernant même au rythme soutenu où Edge produit les suppléments.

Comme pour les autres volets de la gamme, cet ouvrage offre d’abord une présentation générale de la carrière sans grand intérêt. On découvre ensuite trois nouvelles races jouables : les Quarens, les Gotals, et les charismatiques Fallens. Puis des spécialisations de carrière, le gambleur, le charmeur et le pistolero qui offrent des variantes, un peu artificielles à mon goût, aux contrebandiers classiques. On est vraiment là, dans l’ultra spécialisation. Or, il était déjà possible de jouer ce type de personnages en prenant le contrebandier de base et en choisissant bien ses compétences et talents. Enfin, des capacités emblématiques de contrebandiers viennent conclure le chapitre. Super capacité de l’arbre de talents d’une carrière, celles de contrebandiers ne sont pas sans rappeler les exploits d’un certain Han Solo et pour une fois ce sera des XP judicieusement employés.

Niveau matériel, kits d’armes et d’armures, vaisseaux (et leurs options) c’est vraiment du tout bon. Ceux présentés dans le deuxième chapitre du livre sont particulièrement adaptés à la carrière de contrebandier et ils offriront de nombreuses possibilités à vos joueurs de personnaliser leur équipement sans déstabiliser le game play par leur puissance ou la complexité des règles attenantes.

Le dernier chapitre donne une certains nombres d’informations et de règles pour simuler l’activité de contrebande, monter des arnaques, préparer des casses ou mener une vie de joueur professionnels. Ce n’est clairement pas aussi original que les règles pour les colons (Horizons lointains) mais ça a le mérite d’être concret et de coller complètement à la thématique de Aux confins de l’Empire.

On regrettera l‘absence des rencontres aléatoires qui peuvent parfois donner quelques bonnes idées de scénario ou de liaisons entre deux aventures.

Au final un ouvrage très correct, utile pour tous les MJ de Aux confins de l’Empire et pour tous ceux qui incarnent ou incarneront des contrebandiers.

Notre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *