Batrogames : Échec et Hack

« Violent ». « Déviant ». « Dérangeant ». Ces qualificatifs sont souvent utilisés pour présenter les jeux de chez Batrogames. Mais il serait réducteur de se limiter à eux. On aime ou on n’aime pas mais la qualité commune indiscutable de tous ces jeux, c’est qu’ils nous obligent à sortir de notre zone de confort. Batronoban est un véritable auteur, qui propose une vision différente du jeu de rôle. Une patte qu’il a même su garder et appliquer à son dernier jeu traduit : Colonial Gothic. Bref, vous l’avez compris, j’aime particulièrement le travail du monsieur.

Or, Batronoban vient de co-écrire avec Quentin Bachelet (déjà collaborateur sur Mantra et Planète Hurlante) un jeu « apéro » cyberpunk intitulé : Hackers. La particularité de ce dernier, c’est qu’il se joue avec un jeu d’échec.

« Un jeu apéro qui se joue avec un échiquier, vous êtes sûr que c’est un jeu de rôle votre truc ?! ».

A ceci, nous vous répondrons sans hésitez : « Oui, car Hackers est fiché sur le GROG (argument imparable). »

Le jeu se joue dans une configuration « classique » : un meneur et plusieurs joueurs (de 2 à 4). Le but des PJ (représentés par un pion blanc et dont le type – pion, cavalier, tour – octroie des capacités spéciales) est d’infiltrer une méga-corpo (les pions noirs). Le tout en plusieurs phases, dont certaines chronométrées.

Le jeu est fait pour des groupes sachant improviser (et sachant jouer aux échecs…) et qui veulent des parties courtes mais stratégiques.

Sorti la semaine dernière, le jeu est disponible uniquement en PDF sur les boutiques numériques de Philibert et Black Book Editions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *