Shaan must go on !

Loin des plannings encombrés des gros éditeurs, sans la caisse de résonance des foulancements à répétition, en marge des débats tendus sur les systèmes de jeu à la mode, il existe un JdR francophone qui a dépassé les 20 ans d’existence éditoriale et qui enquille les suppléments les uns après les autres. Ce jeu, parfois méconnu, c’est Shaan dont les livres de belle facture (papier glacé couleurs, etc.) ornés du logo d’un éditeur de jeu de société (OriGames) étonnent. On a été parler de tout ça avec le créateur du jeu, Igor Polouchine.

 

1. Ah tiens, un nouveau supplément pour Shaan !? Il n’y avait plus rien de sorti depuis un moment, non ?

On a sorti Itinérance Tome 1, un recueil de scénarios et aussi le Kit du joueur, un reader digest du livre de base dédié au joueur. En gros tout ce qui concerne la création de personnage, son équipement et des infos sur le monde ; ça permet à chacun de se plonger dans l’univers sans devoir débourser 50 euros…

Et surtout, on a lancé une grande campagne gratuite de 10 scénarios, L’ascension des Princes élémentaires, où chaque MJ qui télécharge le PDF génère un village différent avec son plan (on a développé un système de création de plan dynamique pour l’occasion). Tous ces villages créés avec des interactions les uns avec les autres, ont été indexés à la carte du monde du site… Enfin, selon les réussites ou les échec des joueurs, des Princes élémentaires vont être plus influents que d’autres.

Actuellement, c’est Den, le Maître de l’Air qui a pris l’ascendant sur les autres. D’ici quelques temps, on arrêtera le compteur et selon le Prince élémentaire le plus puissant, on fera un scénario rien que pour lui, en grand méchant… On ne pourra pas dire que vous n’étiez pas prévenus…

2. Alors, si j’ai bien compris, c’est une compilation de contributions de fans du jeu. T’es secos niveau inspi en ce moment, c’est ça ? Malin.

Voilà, c’est ça. Plus sérieusement, depuis la renaissance de Shaan sur le site www.shaan-rpg.com, il s’est constitué une véritable communauté très active et très créative et bienveillante.

De nombreux scénarios ont été spontanément postés, ainsi que des aides de jeu, des descriptions du monde. Comme avec Julien, on reste très présents sur le site, on échange beaucoup avec la communauté qui a fait de ce site une véritable plateforme créative. Du coup, la possibilité de créer des suppléments intégrant ces créations s’est naturellement mise en place, facilité par le site d’impression à la demande Drive Thru.

Du coup, ça nous permet aussi à Julien et à moi d’y rajouter nos propres délires, en synergie avec la communauté. Car dès les suppléments dits « officiel », la communauté s’est montrée très présente, j’ai souvenir de discussions « houleuses » sur la magie des schèmes, qui grâce à cela a pu être retravaillée de manière très efficace.

3. Alors, attention, instant génie : le nouveau supplément s’intitule Carnets de voyage – tome 1. Han-han, serait-ce à dire qu’un tome 2 est prévu ?

Oui, oui, il y a déjà pas mal de choses en cours d’écriture. Je suis très fier de ce carnet de voyage. Déjà, parce qu’il a de la gueule mais surtout parce qu’il est très généreux. Il regorge d’idées, d’anecdotes, de descriptions d’aides de jeu qui alimentent l’imaginaire et permet à chacun de se faire ses propres délires.

4. Justement, à propos de tomes, on ne devait pas avoir le tome 2 de Itinérance ? T’as perdu ton GPS ?

Si si, il est quasiment terminé. Et après avoir sorti le Tome 2 d’Itinérance, on va ouvrir une série de trois volumes d’une très très grosse campagne : Le feu sous la glace.

C’est un pote de Julien qui l’a écrite. L’idée est d’avoir non pas une histoire à rallonge qui s’étire sur 3 x 150 pages, mais une belle campagne pleine de rebondissements avec plus d’une centaine de PNJ décrits, et surtout toutes sortes d’embranchements d’histoires possibles afin de donner au MJ des pistes pour improviser très facilement des situations sur le pouce.

Du coup, on va aussi sortir des cartes de PNJ, avec un personnage par carte avec tout le descriptif qui va bien. Ce seront les personnages clés de la campagne, mais qui pourront aussi être utilisés dans n’importe quel autre scénar’, façon générateur aléatoire de rencontre. Et dans la foulée, on va aussi sortir des cartes d’Armimale, car à force, on en a fait un paquet et ça permettra au joueur d’avoir les cartes de ses bestioles à coté de son perso.

5. 20 ans d’existence, deux éditions, une demi-douzaine de suppléments pour la version Renaissance… ça commence à faire pas mal : tu estimes avoir fait un peu le tour de Shaan ou tu renquilles pour les 20 prochaines années ?

Non, non, je renquille pour les 20 prochaines années. On commence à travailler sur les autres continents d’Héos avec des choses assez rigolotes. Et puis les développements en jeu de rôle restent infinis, une simple idée de campagne peut donner une idée de supplément. Et puis il y a surtout le jeu PHP que l’on a développé avec Julien et qui finira bien par pointer le bout de son nez un jour, on a déjà pas mal de modules programmés qui fonctionnent très bien, comme la création de personnage en ligne (on a quand même une base de plus de 15 000 persos créés par des joueurs), un système de création de ville à affiner, reste à gérer les interactions entre persos, et on devrait en assemblant tout ça avec des événements et des quêtes dynamiques, avoir un  truc assez sympa…

6. Shaan est publié chez OriGames qui est plutôt un éditeur de jeux de plateau « grand public ». Par rapport à un éditeur spécialisé dans le JdR, c’est plutôt un avantage ou un inconvénient selon toi ?

Je dirais un inconvénient, car on a une seule gamme sur un secteur très concurrentiel. Maintenant, cela dépend vraiment du distributeur, et avec Abyss Corp les choses se passent très bien car ils ont bien accroché à Shaan et arrivent bien à le vendre, donc c’est cool.

7. BD, romans, jeu de cartes… j’ai envie de dire : à quand la licence hollywoodienne pour Shaan, hein ?

Mais j’en rêve toutes les nuits (ou presque). Je sais qu’un jour forcément, il y aura des images qui bougent avec du Shaan dedans…

8. Alors, définitivement, Igor Polouchine sera l’homme d’un seul JdR ?

En fait j’ai collaboré à Dragon Dead, au tout début sur le kit d’initiation. J’y avais fait le système de jeu avec un nombre de dés à lancer selon la difficulté. j’ai aussi travaillé sur les races, le monde. Bon, au final ils ne m’ont pas mis dans les crédits, mais c’est pas très grave, c’était à une époque ou j’étais bloqué pour le Kit d’initiation de Shaan, ça ne sortait pas. D’avoir fait celui de Dragon Dead, ça m’a tout débloqué…

J’ai aussi un peu collaboré aux Chants de Loss, d’Axelle Psyché Bouet, en travaillant un peu sur sa carte du monde et sur son système de jeu. Je me suis battu pour qu’il n’y ait au final que 6 carac au lieu des 9 prévues, car dans le lot, il y en avait qui étaient moins utilisées que d’autres, alors qu’à 6, c’est plus équilibré.

Sinon j’ai pas mal de trucs dans mes cartons, un jeu dans l’univers des contes russes notamment, mais aussi un univers africain un peu façon Wakanda mais du coup il va vraiment rester dans les cartons celui là. Avec la sortie de Black Panther, impossible de dire, mais j’ai fait cet univers il y a 10 ans. (d’autant que le Comic existait déjà bien avant).

Mais je préfère continuer les développements sur Shaan en croisant les genres. J’ai déjà fait un jeu de plateau dans l’univers de Shaan, Nécrosia qui fonctionne bien, il faudra un jour trouver de l’énergie pour l’éditer. En ce moment je suis sur un système de gestion de ville avec des cartes, où on aurait un jeu de cartes tactique « classique » auquel on peut rajouter une « couche » roleplay Shaan, etc.

http://www.shaan-rpg.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *