[L’été des éditeurs] Interview de Guillaume Tavernier

Cette année, avant de partir en vacances, nous avons eu l’idée d’interviewer tous les éditeurs de jeu de rôle en France. Les professionnels, comme les auto-éditeurs. Cette rubrique estivale, intitulée « L’été des éditeurs », proposera 3 interviews par jour.

Cette idée n’aurait jamais pu se concrétiser sans la participation de chacun, c’est pourquoi toute la rédaction du Fix remercie Guillaume Tavernier pour avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Bonne lecture, bonnes vacances et surtout : bon jeu !

1. C’est l’heure des vacances ! Estimez-vous qu’elles arrivent à point pour vous au regard de votre actualité des mois passées ?

C’est les vacances et en plus, pour l’instant, nous avons du soleil ! J’habite en normandie et nous avons eu une année de pluie ! Dur, dur de rester dans le bureau…

De Architecturart est une maison d’édition qui démarre. Pour l’instant l’accueil a été très bon et très chaleureux ! Tahala et la Seigneurie de Borth ont trouvé leur public et les lecteurs nous suivent ! Pour Borth, le travail de création vient de se finir, tout est chez l’imprimeur. Encore un peu de travail pour les envois et ça sera dans les mains des souscripteurs pour la rentrée.

L’année passée a été assez bouleversante pour moi, dans le bon sens. C’est l’année où j’ai pris la décision de vivre à 100 % de l’illustration. Je suis donc en congé sabbatique pour tester plein de choses ! Je continu à faire des travaux d’illustrations dans la BD et pour différents éditeurs et je propose en parallèle des projets de JDR avec la structure éditoriale que j’ai créée.

Et c’est bien avec De Architecturart que je m’amuse le plus ! Ce serait encore bien difficile de ne vivre que de l’édition mais si le public est au rendez-vous à chaque fois… pourquoi pas ? 🙂

2. Du coup, vous mettez la clef sous la porte pendant deux mois ou vous profitez de la torpeur estivale pour mettre un bon coup de collier ?

Je fais un petit break pour rappeler aux enfants que j’existe, qu’ils se rappellent de mon visage 🙂 Ensuite je repars dans le bureau pour préparer les nouveaux projets.

3. On vous retrouvera à la rentrée de septembre avec quelle actualité ?

Beaucoup de choses pour cette rentrée ! D’abord finaliser Borth avec les envois.

Ensuite, par ordre d’apparition 🙂
Je vais proposer à la rentrée des tuiles pour créer son donjon. Elles pourront être disposées de nombreuses manières pour créer de multiples dédales de pièces souterraines. J’ai posé la question sur mon Facebook de l’intérêt d’un tel projet et la demande semble très forte ! Rien de révolutionnaire dans ce produit. Des cartes simulant des donjons, il en existe à la pelle. Mais j’espère que mon coup de crayon et ma vision d’un donjon plaira aux joueurs 🙂 Les demandes de devis sont partis, reste à savoir ce que je peux faire et à combien. Je pense partir sur un financement très court avec une livraison très rapide. Les dessins devront tous être réalisés avant la souscription pour démarrer une production très rapidement. La souscription est un sacré outil pour permettre de calibrer son tirage. Pour l’instant j’ai vraiment besoin de ça pour faire au mieux. D’abord parce que la trésorerie de De Architecturart est encore un peu faible et ensuite parce que mon tirage doit être au plus juste possible pour ne pas avoir à gérer de gros stocks. Bon, je dois encore optimiser tout cela, parce que l’artbook avait été tiré à 1500 exemplaires et il est épuisé, Tahala à été tiré à 700 et il m’en reste 40…

Autre projet de rentrée, Longue-Ville avec Laurent B. Sur le même format que Tahala, nous avons décrit une cité ambulante pendant un an via Tipeee. Une communauté nous a suivi durant ces mois nous permettant de developper la ville itinérante. Un financement sera proposé en septembre / octobre pour le livre. Longue-Ville, comme Tahala, présente à travers des textes, des PNJ et des illustrations la description d’une cité. Le livre est un gros bac à sable permettant de faire vivre de multiples aventures à vos PJ.

Et pour finir, un nouveau projet réalisé avec Alexis Flamand, l’auteur du cycle d’Alamänder chez Leha éditions. Nous allons décrire une nation Gobelin. Nous sommes parti du constat que les gobelins ne devaient pas être que de la chair à gros Bill. Ils ont une vie, des aspirations, ils s’aiment, ils ont des enfants, construisent des cités. Et bien vous retrouverez tout cela dans ce livre… et bien plus, parce que si vous mettez les pieds dans le pays Gobelin, vous risquez d’y vivre quelques aventures !
Ce livre ne sera pas proposé en financement et devrait être disponible pour Octogones et en vente sur ma boutique.

Voilà, j’ai fait le tour de l’actualité fraiche 🙂
Je tiens à remercier au passage Laurent B, Géraud G et Alexis pour être présent dans toutes ces aventures !

4. Auriez-vous un jeu à conseiller à nos lecteurs pour jouer pendant les vacances ?

hum, en fait, je ne joue pas beaucoup… Le dernier jeu auquel j’ai joué il y a deux trois mois est Tranchons et Traquons, de Kobayashi. J’ai adoré. Des règles simples, une prise en main rapide, du fun. J’aime ce type de jeu. Dans la même idée, j’ai lu une partie des jeux du Grumph et c’est du tout bon, ça va à l’essentiel 🙂

Une pensée sur “[L’été des éditeurs] Interview de Guillaume Tavernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *