Imperator a raison

Bah oui, ils ont raison : il faut du suivi pour ce jeu. Non ?

C’est visiblement la réflexion menée également par son auteur, Bruno Guérin, qui roule désormais pour JdR Editions avec lesquels il a conçu son nouveau jeu antiquisant, Imperator. Menée à la fin 2019, la campagne de foulancement avait permis de financer un gros livre de base (et sa version collector…) pour envoyer vos PJ dans une Rome antique assez fidèle à celle des débuts de l’Empire mais avec une bonne dose d’héroïsme et une petite louche de fantastique en plus. Le livre de base était accompagné d’un écran du MJ et de dossiers de PJ.

Bruno n’étant pas du genre à être avare en scénarios, le succès du foulancement (presque 500 % de l’objectif quand même) a également permis de débloquer une longue campagne, L’aigle de Rome, comptant pas moins de… 17 scénarios ! Elle est elle-même accompagnée d’un pack d’aides de jeu (un peu à la XII Singes) avec des plans et un livret reprenant l’ensemble des PNJ apparaissant durant celle-ci. Au cas où 17 scénarios, ce n’est pas assez pour vous, un petit recueil de deux autres scénarios indépendants. Tenez, dans Imperator, on aime tellement les scénarios que même le grand plan de Rome, également financé durant le CF, est livré avec… un scénario. Cela fait donc 20 scénars disponibles. Ça va, vous devriez tenir un moment…

Le tout a été livré avant la fin 2020. Bon, c’est vrai que le CF annonçait fièrement… printemps 2020. Mais, franchement, un an pour boucler l’ensemble de ce projet dans le contexte que nous connaissons tous, c’est très honnête. Encore un rappel du fait que JdR Editions sait mener à bien et plutôt rondement ses foulancements.

Après un court délai de grâce, voici donc le suivi du jeu , prétexte à un nouveau crowdfunding. Celui-ci s’articule autour de deux suppléments qui n’ont pas grand chose en commun mais c’est désormais la réalité des gammes de JdR (tenez, comme Chtulhu Hack actuellement ou Würm ces prochains jours, par exemple) les suppléments viennent en bundle.

Le premier est Pompéi et est donc un supplément de contexte présentant la célèbre ville détruite par le Vésuve. Bon, rassurez-vous : il la présente avant sa description, hein. Cela dit, un système est fourni pour simuler les fréquentes colères du volcan. Enfin, vous l’avez compris, un bon supplément Imperator ne le serait pas sans scénario. Alors, là, paf, il y en a quatre. Le supplément prend la forme d’un livre de 160 pages.

Le second est Judée et, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas un guide régional (même si, évidemment, le supplément comprend aussi des éléments de contexte) mais une longue campagne (20 épisodes) qui suit les agitations locales produites par un beatnik du cru, un certain Jésus. Je sens que ça va mal finir cette histoire là… Il pèse lui aussi ses 160 pages.

Chaque livre est qui plus est accompagné de sa propre pochette d’aides de jeu regroupant les plans, cartes, descriptions de PNJ, etc. En cas de succès (et vu que le CF a atteint les 100 % en une heure, cela devrait bien se passer…), on peut aussi espérer un livret de 16 pages d’idées d’aventures en plus et quelques autres bricoles plus anecdotiques.

Enfin, faisons remarquer que l’éditeur a nommé cette campagne bicéphale Orbi Mundus I. Il devrait donc y avoir encore bien des choses au programme comme les territoires inconnus et mythiques de la Germania, l’immensité de l’Africa ou encore un gros guide de Rome elle-même.

https://www.gameontabletop.com/cf521/imperator-orbi-mundus-i.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *