Fuir ou… fuir il faut choisir : Always Choose Cthulhu

Quoi? Encore? Non mais cela sent le réchauffé là dans le Fix. On en avait parlé ici en mode séquence souvenir lors du lancement de Choose Cthulhu en allemand. Mais aujourd’hui inutile de réviser votre allemand, d’autant plus que la gamme n’a pas beaucoup bougée outre-Rhin, le livre-jeux dédié aux tentacules du Mythe arrive en VF.

On doit ceci à Shakos, un éditeur que l’on a pas l’habitude de croiser dans le milieu du JdR, ou indirectement peut-être… Donc Choose Cthulhu arrive enfin, en novembre, mais la préco est lancée pour non pas un, mais deux livres. Le double luxe, préco + deux bouquins. C’est noël avant l’heure.

Comme d’habitude au Fix on s’est dit : pourquoi aller chercher des infos lorsqu’il suffit de demander au(x) concerné(s) de le faire à notre place ? Alors zou ni une, euh ni une on décroche notre discord pour aller torturer Julien de Shakos.

Une vieille connaissance !

1. Le Fix : Bon alors c’est bien gentil mais en fouillant dans les archives du Fix, nulle trace de Shakos. Soit on est passé à côté de la plaque soit Shakos est balèze en camouflage. D’où est-ce que vous sortez ?

Julien : Se pourrait-il que le Fix ait fait un fumble sur son test de Perception !!! À vrai dire c’est un peu normal, car Shakos, à la base, c’est un éditeur de jeux de société à thématique historique. La création de Shakos remonte à 2017, puisque nous avons décidé avec mon acolyte Denis, avec qui nous jouons régulièrement, de créer et surtout d’éditer nos propres jeux. Notre premier bébé fut Napoléon 1806, qui permet de revivre la campagne de Prusse en 1806 et les brillantes victoires de Napoléon. Notre approche était assez simple, permettre à tous les joueurs de découvrir le jeu d’histoire en proposant des règles et des principes accessibles tout en gardant une profondeur historique suffisante pour satisfaire les « grognards » du wargame. Aujourd’hui la série se porte bien et le troisième opus, Napoléon 1815, est quasiment finalisé.

2. Le Fix : Mon petit doigt me dit que c’est quand même un sacré concours de circonstances, où alors chez Shakos on a l’habitude de passer des vacances sur la Costa Del Sol ?

Ton petit doigt a bien raison ! Personnellement je suis un grand joueur depuis longtemps et j’ai découvert le jeu de rôle avec la fameuse boîte rouge à la fin des années 80. Mon activité rôlistique a alors suivi l’évolution du milieu avec un gros passage à vide avant une renaissance avec la parution de la 5ème édition du plus célèbre des jeux de rôle. J’ai participé ensuite à la relecture de la 5ème édition de l’Œil Noir pour Black Book Editions et on s’est lancé avec un groupe de fans dans les traductions de scénarios du jeu organisé pour Starfinder et Pathfinder, toujours avec BBE. À partir de là un certain Romuald m’a parlé d’un éditeur espagnol qui cherchait un partenaire pour traduire des livres-jeux basés sur le mythe de Cthulhu. J’ai donc pris ma plus belle plume pour leur écrire et ensuite c’est allé très vite. Un très gros enthousiasme des deux côtés nous a permis d’arriver rapidement à un accord début de cette année et on s’est mis tout de suite au boulot.

3. Le Fix : Choose Cthulhu, cela rappelle quelque chose de pas super positif en VF. C’est un peu un challenge, car vous allez être attendus au tournant non ?

Je ne sais pas si c’est réellement un handicap. En fait on se rend compte avec les premiers retours que beaucoup de personnes attendaient une adaptation après cette mésaventure. On a donc effectivement un peu de pression pour répondre à cette attente, mais c’est finalement assez excitant et motivant. On est confiant dans les choix que l’on a fait, notamment au niveau de la traduction puisque nous avons fait appel à des traducteurs littéraires habitués à traduire des romans fantastique/horreur. Très sincèrement on est vraiment content du résultat final. Par ailleurs on a décidé de ne pas passer par la case financement participatif pour pouvoir proposer les ouvrages rapidement après l’annonce et rassurer les gens.

4. Le Fix : S’il fallait pitcher Choose Cthulhu en une phrase sans utiliser Mythe, poulpe et tentacules, cela donnerait quoi ?

Fuir ou mourir ! Comme quand on compare l’Appel de Cthulhu avec du Donjons & Dragons, la gamme Choose Cthulhu est très différente d’un Loup Solitaire par exemple. On n’affronte pas les créatures du Mythe, on les fuit ou on les évite. Pour cela, il faut d’abord enquêter avant de suivre une piste en espérant que ce soit la bonne. Il faudra donc faire les bons choix à chaque étape de l’aventure pour s’en sortir.

5. Le Fix : On peut s’approcher du Mythe en VF du côté de chez Edge et des XII Singes entre autres, on le retrouve aussi en JCE, jeux de société, manga etc. Vous ne craignez pas une overdose poulpesque?

Le poulpe est plein de vitamines, donc aucun risque d’indigestion ! Plus sérieusement je ne pense pas, surtout que le produit Choose Cthulhu se positionne sur un créneau différent, entre la lecture et le jeu. Par ailleurs le regain d’intérêt pour la chose poulpesque ne peut qu’être bénéfique pour nous.

6. Le Fix : Donc deux bouquins se profilent, mais pourquoi deux et pas un ou trois ?

Parce qu’on aime que les chiffres pairs ! En fait on en a discuté avec notre distributeur et ce chiffre 2 apparaissait comme un bon compromis pour lancer la gamme et proposer ensuite des sorties régulières aux fans. J’en profite pour parler rapidement de ces deux premiers tomes. Le premier, l’Appel de Cthulhu, est le plus ouvert des deux, dans la mesure où vous aurez la possibilité de suivre plusieurs pistes, dont certaines totalement inédites par rapport à la nouvelle de Lovecraft. Le second, les Montagnes hallucinées, est plus linéaire dans sa structure, mais personnellement j’ai beaucoup aimé la phase d’exploration (je ne dirai pas de quoi), et l’enquête située au milieu de l’aventure. J’ai donc une petite préférence pour le second !

7. Le Fix : Qu’est-ce qui a été le plus difficile à goupiller sur ce projet ?

Sincèrement pas grand-chose, tout s’est vraiment bien passé et nous avons eu la chance d’avoir des interlocuteurs vraiment formidables à tous les niveaux sur ce projet. Il faut dire que nous n’avons pas lésiné sur les offrandes et les sacrifices aux Grands Anciens !

8. Le Fix : J’ai cru voir « impression en France ». Concours de circonstances ou choix volontaire du made in France ?

Clairement un choix volontaire qui est conforté par la situation actuelle que nous subissons d’ailleurs avec nos jeux de société qui sont imprimés en Chine pour le coup. Le fait est qu’il est possible de trouver en France des imprimeurs pour des livres offrant un rapport qualité/prix permettant de garder un prix public raisonnable pour le consommateur final.

9. Le Fix : Est-ce que l’on peut vraiment finir les bouquins (pour ceux qui se souviennent d’un Ldvelh un peu violent) ou de toute façon on va tous mourir ?

La mort n’est-elle pas une fin en soi ? En tout cas il est vrai que de mauvais choix vont vous mener à une mort atroce (voire pire), écrasé par une entité cosmique, ou directement au sinistre asile d’Arkham. Mais il y a une fin heureuse (si on peut dire) qui vous permettra d’en sortir vivant, même si votre santé mentale sera ébranlée à jamais !

10. Le Fix : Est-ce qu’on peut s’attendre à d’autres livres jeux liés à d’autres licences par la suite ?

Ce n’est pas d’actualité pour l’instant. On va avant tout travailler pour permettre à cette gamme de s’installer. Sachant qu’il y a 14 tomes en VO dans la gamme Choose Cthulhu et que l’éditeur espagnol va sortir le premier tome d’une nouvelle série appelée Advanced Choose Cthulhu. Tout un programme !

11. Le Fix : Là on s’en rapproche doucement, mais de la traduction de scénarios d’un côté, de la relecture de l’autre, donc à quand un bouqin JdR estampillé Shakos?

La question piège… Pour être franc, ça me chatouille vraiment beaucoup, mais on a aucun projet en ce sens pour l’instant. À voir donc, mais si une belle opportunité se présente, je pense que j’aurai personnellement du mal à résister !

Merci à Julien de Shakos, et si vous vous voulez jouer avec le Mythe, c’est pas là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *