Cyrano repart en campagne

Il n’y a pas si longtemps, trouver un jeu dans le style héorïque-antique à la façon des récits d’Homère était une gageure. Désormais, à l’inverse, c’est l’abondance de biens. Agôn, Mythic Battle : Pantheon, Antika ou encore la campagne L’odyssée des Seigneurs-Dragons dont on vous reparlera bientôt : on a l’embarras du choix. Et encore ce ne sont là que des exemples parmi d’autres.

Justement, parmi les autres, ne pas oublier le tout récent Tylestel de nos frenchies de La Plume de Cyrano. Après avoir été dûment foulancé, le jeu est disponible en boutiques depuis très exactement un an (on aime les symboles chez Cyrano). Pour mémoire, le début de gamme se compose d’une boite contenant les trois livres de base, le jeu de cartes à jouer ainsi que les aides de jeu, d’un écran du MJ (accompagné de deux scénarios) vendu à part et d’un premier supplément, Au cœur du combat, regroupant les cartes du monde, deux autres scénarios, une aide de jeu effaçable pour le combat et des cartes de PNJ.

Alors, en toute logique, pour qui connaît par cœur son Petit Rôliste Illustré, la suite de l’aventure, c’est une bonne et solide campagne pour mettre tout ça en œuvre. Et ça tombe bien parce que La Plume vient de lancer le foulancement de non pas une mais de deux campagnes pour son jeu homérique.

La première s’intitule Le Dernier Bastion. Durant celle-ci, les Héros doivent assurer la prospérité de la cité d’Aram, assiégée par une armée coalisée de Mosaliens galvanisés et revanchards. Elle est composée de cinq scenarios entrecoupant enquête, combat et exploration. Malgré son ambition (l’éditeur parle d’une quarantaine d’heures de jeu), le livre reste modeste, couverture souple, format A4, 60 pages environ.

La seconde s’appelle La prophétie de Velas et est une campagne de type bac-à-sable. Les PJ ont la lourde tâche d’unir le duché d’Imar avant l’invasion prochaine de créatures titanesques. Cette campagne s’accompagne de nouvelles règles afin de gérer les kardias d’illusion et d’enchantement, les batailles rangées ou encore les montures. Là aussi, l’objet reste raisonnable avec cette fois-ci 100 pages environ (toujours couverture souple, format A4).

Quelques bonus peuvent être débloqués en cas de gros succès comme un livret de scénario supplémentaire, des livrets comprenant le résumé de tous les PNJ de chaque campagne ou encore de nouvelles cartes de combat. Cela reste là aussi du raisonnable et du jouable.

Toute cette raison mise bout à bout fait que l’éditeur pense pouvoir livrer tout ça dès début 2023 et avec des prix des plus serrés pour autant de temps de jeu promis.

Le foulancement est en cours sur GoT pendant encore une douzaine de jours : https://www.gameontabletop.com/cf764/tylestel-les-campagnes-titanesques.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.