Arrêtez de le secouer pour que le pulp, il reste au fond !

Après avoir fait filtrer un bref teasing dans le PDF du Casus #41, Black Book n’a pas tardé à nous révéler le fin mot de l’histoire : il y aura bientôt un Chroniques Oubliées Chtulhu ! Joie !!

(…)

Mais, euuuuh, il y a *déjà* un Chroniques Oubliées Chtulhu, non ?

En effet, BBE avait choisi l’univers ludique de référence de l’investigation horrifique dans les Années Folles pour servir de cadre standard à sa boîte de découverte de la version Contemporaine de CO. Dotée d’un matos superbe (c’était avant la fin de l’abondance… : d’ailleurs, la carte, à l’origine rigide, est devenue souple dans la réédition de la boîte), elle avait rencontré un succès mérité au point de se voir dotée d’une petite sœur, Quintessence, contenant une grosse campagne supplémentaire. De quoi jouer, en compilant les deux boîtes (pour une somme finalement raisonnable vu le matos proposé), pendant un bon moment en mode COC.

Mais, là, rien à voir. Cela va s’appeler Chtulhu : Origines et on va donc bien laisser le pulp là où il est : accroché au fond.

En effet, les deux boîtes COC visaient clairement un public peu initié, à la fois aux joies du JdR et – si j’ose dire… – à celles de l’horreur lovecraftienne. Il s’agissait donc de s’appuyer sur quelques bases consensuelles (maisons hantées, monstres chelous, sorcier à la santé mentale discutable, etc.) et d’y appliquer les règles de Chroniques Oubliées (dérivées de celles de D&D 3.5, rappelons-le). Le résultat était donc foncièrement pulp avec des PJ dotés de capacités spéciales impressionnantes et qui, petit à petit, deviennent plus difficiles à tuer. Pas hyper lovecraftien, donc.

Ici, pas de mention directe à Chroniques Oubliées dans le titre (seuls les vrais échangeront des clins d’œil devant l’acronyme) et un Origines qui laisse clairement entendre que l’on va ici revenir aux racines des récits de Lovecraft avec des PJ beaucoup plus fragiles, notamment grâce à une adaptation de règles sur la gestion de la résistance mentale et de la folie.

Le set de base comprendra un livre et un écran (dont vous avez ici l’illustration, magnifique, signée de Mathieu Lauffray). On ne serait pas surpris s’il y avait une campagne aussi pour mieux vous aider à rendre cette ambiance roots pas si facile à obtenir autour de la table. Le foulancement sera lancé au tout début du mois d’octobre et, à n’en pas douter, on vous en reparlera d’ici cette date.

https://www.gameontabletop.com/cf831/cthulhu-origines.html

Ce qui est sûr, c’est que si on est un fan francophone de JdR lovecraftien, et bien, on est plutôt gâté. Le jeu officiel L’appel de Cthulhu souffre certes toujours un peu du rythme propre à Edge mais cela commence à devenir quand même plus consistant (avec, notamment, gag, le supplément pour rendre l’AdC plus pulp : ‘faudrait savoir !).

Chez les XII Singes, on a rendu l’été productif du côté de leur prolifique Cthulhu Hack. En effet, cela vous a peut-être échappé si vous avez eu de longues vacances en Ardèche mais les Singes ont financé la réimpression de la campagne Les Encagés (oui, maintenant, on foulance aussi les réimpressions…) et, pour ne pas perdre la main, viennent tout juste d’enchaîner avec le foulancement d’une campagne inédite, La Lisière. Ce CF s’est terminé à… 1225 % de son objectif initial. Quand même. Il y aura donc un guide de Salem, le livre de la campagne elle-même, une pochette d’aides de jeu bien à la façon des Singes, un recueil de scénarios supplémentaires se déroulant à Salem, une carte de la région, etc. Tout ceci n’est pas pulp pour deux sous et contient assez peu de règles et est donc adaptable à l’AdC ou à… Cthulhu : Origines ! Bref, c’est du win-win comme diraient les Grands Anciens (si).

Une pensée sur “Arrêtez de le secouer pour que le pulp, il reste au fond !

  • 15 septembre 2022 à 16:02
    Permalink

    Et question à mille francs: qu’ est-ce qu’ on aura à se mettre sous le pseudopode en terme de jeux Cthulhiens d’ içi Noël ? Toutes proportions gardées et en faisant preuve de réalisme; prendre en considération la pénurie de papier et la situation – économique et écologique -, tout çà.
    Merci d’ avance pour la/les réponse(s).

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.