Starfinder – Guide des options de personnages [chronique]

Si vous avez déjà éclusé toutes les options proposées dans le livre de base et autres suppléments, vous devez commencer à tourner en rond, malgré l’immensité des mondes du pacte. Et je vous comprends (et je vous envie aussi pour avoir autant joué). Mais bonne nouvelle : Black Book Editions a édité le Guide des options de personnages, contenant pleins de nouvelles règles et de nouvelles options de jeux.

Faisons le tour ensemble de toutes ces nouveautés.

Le premier chapitre vient enrichir la création de personnages et les éléments déjà présents dans le livre de base. Vous trouvez ainsi de nouveaux thèmes et de nouvelles options de règles pour les races existantes.

Toujours pour la création de personnage, mais beaucoup plus intéressant : le chapitre 2, le plus gros de l’ouvrage, propose 3 nouvelles classes. Ce chapitre vient aussi apporter des nouveautés pour les classes présentes dans le livre de base. Des options qui vont venir enrichir ou remplacer les options existantes ou proposer des aptitudes de classe alternatives. Il est à noter que l’ouvrage, dans son ensemble, est très didactique puisque – par exemple – toutes les références au livre de base sont complétées du numéro de page correspondant.

Mais pour en revenir aux 3 nouvelles classes, voici la présentation de chacune d’entre elles :

  • Le biohacker, comme son nom l’indique, est un adepte de la science. Il utilisera toutes ses connaissances pour mettre en place des amplificateurs ou des inhibiteurs. De plus, selon le domaine d’étude, il pourra au niveau 5 faire une découverte majeure dans sa branche (découverte définie dans la classe et non laissée à la liberté du joueur).
  • Le distordeur : vous vous sentez à l’étroit dans un seul univers ? Dans ce cas, avec le distordeur, le multivers vous ouvre ses portes. Grace à vos pouvoirs magiques, vous pourrez modifier la réalité et bénéficier de toutes les possibilités du multivers pour modifier votre présent (exemple : faire apparaitre un objet issu d’une autre dimension dans les pieds du garde qui vous poursuit)
  • L’entropiste : avec cette classe, l’expression « bombe humaine » prend tout son sens. L’entropiste maitrise la matière de l’univers qui l’entoure pour la canaliser sous forme de puissantes capacités de combats.

Comme dans le livre de base, des exemples de profils vous sont suggérés pour vous aider à conceptualiser votre perso et voir les possibilités qu’offre la classe.

La liste d’équipements apporte son lot de nouvelles armes, des sérums, des médicaments et des poisons. Mais la grande nouveauté de ce chapitre est l’ajout d’une nouvelle catégorie d’équipement : les boucliers. Il faut le don « Maniement des boucliers «  (présent dans cet ouvrage) pour pouvoir les utiliser. Même si certaines classes du livre de règles sont automatiquement formées à leur utilisation.

S’en suit une liste de sorts pour le mystique, le technomancien, mais surtout pour le distordeur (la nouvelle classe « magique » de ce supplément).

Enfin, le dernier chapitre propose de nouvelles règles de combats spatiaux. Avec deux nouveaux rôles (premier maitre officier et arcaniste) et des nouvelles actions que ce soit pour ces 2 rôles ou des actions d’équipage.

Le dernier point de règle, détaillé sur 6 pages, concerne les intermèdes. Des activités que vos PJ peuvent effectuer s’ils ont un creux dans leur journée. Cela peut se résumer à Analyser un échantillon, craquer une technologie inconnue, se divertir, entretenir son matériel, faire des recherches, surveiller une trajectoire ou encore réparer un drone.

Toutes ces règles peuvent intimider, mais il n’en est rien. Starfinder (comme Pathfinder) propose une liste de règles optionnelles pour qui en a besoin ou souhaite se référer à un système précis. Mais cela reste optionnel.

Je trouve cela très inspirant. Par exemple, durant un trajet spatial qui dure plusieurs jours, le meneur demande à un joueur débutant : « Que fais-tu durant le trajet ? ». Un joueur débutant qui n’a jamais voyagé dans l’espace (sauf si vous avez Jeff Bezos à votre table) peut être à court d’idées et répondre « Rien » ou « Je ne sais pas ». Avec cette liste d’actions possibles, ça ouvre le champs des possibles et ça crée du jeu.

Le Guide des options de personnages est un ouvrage qui enrichit considérablement la création de personnage tout en apportant des nouveautés qui ont toutes leurs utilités.

Alors oui, en dehors des 3 nouvelles classes proposée (qui – au passage – sont vraiment chouettes et donnent envie d’être jouées), tout le reste est optionnel. Mais si vous avez fait le tour des possibilités du livre de base, ou si vous souhaitez apporter un peu de nouveauté à votre table, je trouve ce supplément complet et utile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *