Ne Changelin ! Je t’aime comme tu es

Agate Studio lance un nouveau foulancement. Pas de Secrets d’Esteren en vue, je vous rassure mais un projet de traduction de Changelin : The Lost (qui deviendrait Changelin : Les Disparus). Le projet porté par Batronoban, Vincent Lelavechef et Frédéric Meurin (dont l’interview paraitra dans quelques jours sur le Fix) diffère de la précommande d’Arkham Asylum Publishing qui, eux, ont traduit la version V20 de Changelin : le Songe.

Le foulancement, lancé sur Ulule le 15 novembre s’achève le 6 décembre pour une livraison prévue pour le dernier trimestre 2023.

Changelin : les Disparus est un jeu d’horreur et de fantasy urbaine dans la grande tradition White Wolf des années 1990. On y incarne des enfants enlevés par des fées. Pas les gentilles fées, mais celles des contes et du folklore : insensibles aux humains, cruelles et magiques. Parvenus à s’enfuir, mais non sans avoir été transformés magiquement par leurs gardiennes, les enfants ont rejoint le monde contemporain et ont grandi mais ils continuent à être traqués par leurs anciennes geôlières.

Comme l’explique la longue page du foulancement, on joue à Changelin pour explorer le monde féérique et onirique qui existe au-delà de la Haie, la frontière qui entoure le monde réel et la sépare des Fées. Le jeu qui se veut à la croisée de Peter Pan, des Frères Grimm et des mondes de Neil Gaiman ou de Guillermo Del Toro imbrique dans sa toile ce qui fait le sel des jeux White Wolf : des aspects politiques (la société changelin, les royaumes féériques), les pouvoirs (à travers le Glamour et les pactes), tout en traitant de l’intégration à la société humaine, voire de la vie quotidienne d’êtres coupés de leurs familles (et remplacés par des doubles créés par les féés, comme le veut la croyance traditionnelle).

Si l’objectif est ambitieux (20 000 euros, déjà dépassés à l’heure où j’écris ces lignes), les différentes contributions proposent des prix relativement raisonnables. La contribution d’entrée est de 35 euros, et on obtient le livre de base (400 pages), son double en pdf ainsi que la version numérique de tous les bonus. Propre et net. Les autres contributions percent un peu plus le porte-monnaie mais alourdissent le panier : celle à 89 euros propose en plus du livre de base, un supplément pour la création de fiefs féériques, l’écran de meneur et son livret, le tout en version papier et numérique. Les autres paliers améliorent cette offre en proposant des éditions collectors. D’autres paliers auront du mal à entrer dans votre boîte aux lettres, puisqu’ils ajoutent à la gamme Changelin les gammes Vampire : Le Requiem et Démons : la Damnation, voire les trois pour le dernier pallier (399 euros).

Agate ayant déjà mené à bien des foulancement des Chroniques des Ténèbres (Vampire : le Requiem, Démon : la damnation), l’espoir des trois porteurs de projets est que le succès de Changelin : Les Disparus soit une étape pour traduire d’autres jeux des Chroniques des Ténèbres. C’est pourquoi ce fonctionnement fait beaucoup appel à la communauté. A travers des concours (le premier concours porte sur la prise de photographies d’objets féériques qui seront intégrés au livre), des parties démos animées en distanciel et en physique par Batro., les contributeurs sont appelés à ne pas être de simples consommateurs et à participer activement au succès de ce foulancement. Et c’est ce succès qu’on souhaite aux contributeurs comme aux porteurs de projet.

LIENS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *