Le réveil sonne pour les Éveillés [chronique Shadowrun : Voies occultes]

Plus tôt cette année, je vous présentais le supplément Feu nourri pour Shadowrun 6, un véritable livre ressource sur les armes et la violence dans le Sixième Monde. A cette occasion, j’avais conclu mon article en disant que la profondeur apportée par ce supplément allait immanquablement amener un sentiment de vide sur d’autres aspects majeurs de cet univers, en attendant qu’ils soient traités eux-mêmes par de futurs ouvrages de la gamme.

Et bien nous pouvons nous réjouir, car le livre qui nous occupe aujourd’hui est une exacte réponse à cette remarque. En effet, Voies occultes nous propose une plongée en profondeur dans une autre facette majeure de l’univers de SR6 : la magie. La gamme Shadowrun 6ème édition confirme sa fidélité à une structure déjà connue sur ses éditions précédentes, avec des suppléments venant focaliser spécifiquement sur des points majeurs de l’univers de jeu. Nous sommes donc clairement ici face au successeur du livre Grimoire des ombres de la cinquième édition.

Il est donc temps pour nous de rassembler notre mana et de préparer notre forme astrale, l’heure est venue de plonger dans la facette mystique et mystérieuse du Sixième Monde pour SR6.

Entre auras et illusions : les aspects visuels de Voies occultes

Je vais passer rapidement sur la qualité éditoriale et la mise en page de cet ouvrage, car Voies occultes est dans la totale continuité du reste de la gamme SR6. Nous voilà enchantés d’une nouvelle et magnifique illustration de couverture de notre frenchy Benjamin Giletti. A l’intérieur l’ouvrage garde cette mise en page très lisible et organisée que l’on trouve dans tous les autres livres. 

Pas de mauvaise surprise ici, nous avons un livre agréable à lire et à feuilleter, et cela tombe bien car côté contenu il y a pas mal de choses à aller chercher dans les 160 pages de ce supplément.

Un recueil technique pour Éveillés, mais dans un habile habillage de contexte 

Autant le dire d’entrée de jeu, ce supplément prolonge agréablement le parti pris de la gamme sur son univers que je vous ai exposé à chaque article sur SR6 : une présentation jamais encyclopédique mais toujours à hauteur de runner … focalisée sur les expériences de vie des personnages joueurs et ancrée dans leur quotidien. Comme vous allez le voir ci-dessous, Voies occultes nous présente habillement avec ce point de vue un état des lieux de la magie dans le Sixième Monde, tout en le plaçant tout de même dans le cadre de l’Histoire vivante qui fait avancer l’univers de jeu à travers des évènements majeurs.

Comme de coutume dans les suppléments SR6, ce livre s’ouvre par une nouvelle servant de mise en contexte du sujet. Ici le texte de 4 pages est titré Perspective et nous place dans une scène d’action mystique au travers des regards croisés de plusieurs protagonistes. 

Après cette mise en bouche toujours agréable voyons maintenant dans le détail, et chapitre par chapitre, les diverses parties qui composent cet ouvrage :

  • La condition de la magie (12 pages) :

C’est à travers un texte écrit à la première personne, par un Éveillé expérimenté, que Voies occultes nous propose d’entrer de plain pied dans un bilan de l’état des arts magiques dans le Sixième Monde. Cette partie nous pose des intrigues très inspirantes concernant l’appauvrissement de la magie (à cause des théories hermétiques poussées en avant par les corporatistes), les dragons, mais aussi les nombreux dangers connus depuis les derniers rebondissements de l’histoire vivante (esprits insectes, esprits de l’ombre etc…).

Toujours donc sous forme de récit, cette première partie 100% fluff va au passage se focaliser un peu plus sur les chevauchements entre les plans avec plusieurs descriptions de lieux concernés par ce phénomène.

  • Compilation de sorts actualisée (18 pages) :

Dans cette partie purement technique, le supplément nous propose un inventaire de plusieurs dizaines de nouveaux sorts. Ces derniers sont classés par catégories successives (Combat, Détection, Illusion, Manipulation et Santé) Ce qui rend l’usage de cette section, assez dense, plus aisé.

Chaque sort est présenté selon la même charte visuelle et technique que celle utilisée dans le livre de base. C’est-à-dire un texte descriptif assez détaillé des effets venant compléter un tableau synthétique récapitulatif des caractéristiques techniques du sort (Portée/Type/Durée Drain).

En terme de quantité, il faut bien réaliser que cette section de Voies occultes vient globalement doubler le nombre de sorts disponibles pour les catégories concernées. C’est donc un apport massif en termes d’options possibles pour les personnages joueurs Éveillés.

  • Cours de magie appliquée (10 pages) :

Cette troisième section de l’ouvrage est une partie technique nous présentant des règles de création de sorts. L’élément intéressant ici est le lien qui est fait entre cette introduction de règles de conception de magie et la nécessité exprimée dans l’univers de jeu de sortir des lois de magies pré-établies et contrôlées par les corporatistes.

Côté purement mécanique, la lecture de ces règles de création de sorts est une bonne surprise. En effet le principe arrive à rester assez simple. Nous évitons l’usine à gaz que ce type de proposition provoque parfois dans les JdR, et cela m’a instinctivement amené à penser qu’une version Free form de la magie dans SR6 serait envisageable (ce qui irait d’ailleurs dans le sens du Lore du Sixième Monde). En gros le principe est d’acheter les différentes valeurs de votre sort par un poids croissant du score de Drain qui sera lié à son utilisation.

Simple et efficace, ce principe de variables augmentées payées en Drain fait vraiment écho selon moi à l’idée que l’on se fait de l’usage de la magie à Shadowrun. On peut comprendre avec ce type de système comment des évènements magiques majeurs ont été possibles … car tout est possible finalement tant que vous pouvez faire face au Drain.

Cette partie se clôture d’abord par des exemples de recréation de sorts existants par cette mécanique, démontrant qu’elle reste cohérente avec les incantations déjà disponibles (et permettant de les faire varier ou évoluer d’ailleurs facilement), puis par plusieurs exemples de création de sorts totalement nouveaux.

Bref, de la cohérence et un souffle de liberté qui rend instinctivement passionnante l’idée de jouer un érudit en magie dans l’univers de SR6.

  • L’assemblée des esprits (18 pages) :

Directement destinée aux personnages Invocateurs, cette section approfondie largement ce qui était présenté en seulement deux pages dans le Livre de base. Au-delà des précisions techniques venant se rajouter, cette partie maintient la très bonne habitude de SR6 qui consiste à relier le fluff et le crunch. Car l’un des thèmes abordés dès la première partie de Voies occultes est l’évolution peu comprise des esprits qui répondent aux appels des Invocateurs année après année … un mystère fort inspirant à lui seul et ouvrant de passionnantes perspectives.

Côté purement technique cette partie propose les caractéristiques de nouveaux types d’esprits pouvant être invoqués, mais surtout elle détaille le concept de formule d’esprit, le nom véritable très complexe de chaque esprit qui peut permettre à une personne le connaissant d’obtenir un contrôle bien plus fort sur la créature. Cela donne des possibilités d’interaction intéressantes avec les esprits libres qui circulent sur le Sixième Monde sans être liés à une invocation. Mais le livre propose aussi une modification de l’invocation classique d’esprits en la renforçant par cette connaissance du nom véritable… un concept nommé ici invocation d’esprits alliés. Tout cela ouvre vers de passionnantes notions de relations plus durables et poussées entre un Invocateur et les esprits qu’il invoque, que ce supplément se fait ici un plaisir d’explorer … promettant des possibilités de jeu et de gestion relationnelle assez sympathiques (comme un score de réputation astrale par exemple).

  • Puissance et élégance (14 pages) :

C’est ici au tour des Adeptes de voir la connaissance de leur art largement approfondi dans Voies occultes. Cette facette de la magie de SR6 était jusqu’alors abordée sur à peine 4 pages dans le Livre de base, autant dire que nous avons droit ici aussi à un déploiement impressionnant des possibilités offertes à ce type de personnage.

Cette section s’ouvre par 4 pages de contexte très enrichissantes qui nous prépare aux éléments techniques qui vont suivre.  En effet, le Runner qui nous accompagne depuis le début de l’ouvrage nous explique que les Adeptes prennent des voies plus diverses que ce qu’on pourrait croire (et que ce qui est présenté dans le Livre de base).

Par la suite, nous avons droit à une description technique sur chaque voie, et aussi à toute une liste de nouveaux pouvoirs d’Adeptes venant donner une variété bienvenue aux capacités de ces personnages.

  • Insuffler la magie (17 pages) :

Nous continuons ici le principe des parties précédentes. Ici ce sont les Alchimistes qui profitent d’une plongée dans les rouages de leur métier. La section s’ouvre encore par une mise en contexte, mais aussi par un avertissement direct des auteurs de SR6 aux meneurs. En effet, Voies occultes introduit un nouveau produit disponible à l’achat sur les marchés du Sixième Monde : la pilule magique. Nous parlons ici de préparations alchimiques qui peuvent même parfois être utilisées par des non Éveillés, ce qui peut amener à des variations de capacités inédites dans l’équilibre habituel de puissance de ce JdR.

Là encore ce supplément offre des précisions techniques massives par rapport à ce qui était abordé en une poignée de pages dans le Livre de base. C’est ainsi que nous trouvons ici principalement une longue liste de nouvelles préparations alchimiques qui méritent clairement le coup d’œil de la part de tout runner un peu inventif.

  • Voir et croire (11 pages) :

Après toute une série de sections dédiées à des approfondissements techniques sur les diverses facettes de la magie, nous arrivons ici dans une partie largement plus tournée vers le cadre de jeu. Voies occultes nous propose à présent une plongée passionnante dans les courants de pensée qui sont derrière les usages de la magie, et de ce fait le livre nous propose ici un coup d’œil très inspirant sur la spiritualité dans l’univers de Shadowrun.

Le cœur de la présentation fait la part belle à l’opposition de fond exprimée dans la première partie du livre : les traditions de ceux qui “croient” face à celles de ceux qui “voient”. Vous l’aurez compris il s’agit de mettre face à face les Éveillés qui usent de leur art via leur croyance en une tradition mystique et ceux qui considèrent la magie comme une science qu’ils théorisent.

Ces deux branches sont largement développées dans cette partie, le supplément nous décrit en effet de nombreuses traditions (abrahamiques, animistes, hermétiques …) et nous indique les Traits à privilégier pour incarner un personnage de l’une d’entre elles. Un support de règles vient donc une fois de plus valider de passionnantes informations de contexte.

Cette section s’achève par une poignée de nouveaux Traits venant mettre en lumière des éléments de traditions proposées dans cet ouvrage.

  • Les échelons de pouvoir (11 pages) :

Cette partie de livre est, encore, un développement massif de notions abordées en une poignée de pages dans le Livre de base. Il s’agit ici d’approfondir le principe d’Initiation à la magie et des grades de maîtrise que l’on peut obtenir en échange de karma dans cette démarche. De ce fait, cette section vient détailler de nombreuses techniques métamagiques supplémentaires qui vont venir habiller l’usage évolué de la magie de possibilités très riches.

Sans aller dans le détail, ces nouvelles informations apportent des pouvoirs qui pourront nourrir bien des idées de scénario. Divination, psychométrie, création d’artefacts et rituels ne sont que quelques exemples de capacités qui devraient faire bouillir l’esprit des meneurs … mais aussi celui des joueurs !

  • Conclaves et sabbats (14 pages) :

Cette fois ci c’est un point largement nouveau que Voies occultes vient nous apporter, et une fois plus c’est une pierre très intéressantes de contexte accompagnée de sa mise en jeu par des éléments techniques.

Le sujet ici est la constitution de groupes d’Éveillés, sous forme de congrégation ou tout autre type de cabale, avec les gains que vos runners peuvent obtenir en faisant partie d’une de ces structures. Comment construire l’un de ces groupes, comment on peut y faire appel durant une aventure … autant de points clairement traités ici.

Mais, au-delà de cette nouvelle possibilité de jeu, le point pour moi le plus intéressant de cette section est nettement la longue liste de groupes magiques existants.

La description de ces différentes structures est une source quasi inépuisable d’inspiration pour des intrigues ou des rencontres … et ces groupes viennent intelligemment s’appuyer sur tout ce que la section Voir et croire nous avait apporté plus tôt dans l’ouvrage.

Bref, un enrichissement de contexte bienvenu et assez léger en quantité de texte… droit au but pourrait on dire.

  • Mystères, ténèbres et minuit (23 pages) :

Je ne vais pas trop rentrer dans le détail de cette dernière partie du livre, car nous sommes ici clairement dans une section destinée exclusivement aux meneurs.

Dans ce chapitre, Voies occultes apporte des détails de contexte et des éléments techniques concernant des menaces qui étaient évoquées au tout début de cet ouvrage.

La première grande menace décrite était l’élément marquant de l’Histoire vivante de la dernière édition du jeu : les Ruches et l’invasion du Sixième Monde par les “esprits insectes”. Le supplément brosse un fort utile rappel des évènements passés (et en particulier l’histoire de la Confrérie universelle) et le complète par un point de situation assez détaillé de la nature de la menace aujourd’hui.

La deuxième force inquiétante décrite dans cette section est la magie du sang. La réalité et les illusions que certains peuvent avoir concernant cette façon de manier la magie sont largement abordées.

Et en clôture, cette partie de Voies occultes offre un vaste et intéressant répertoire de menaces et de pouvoirs inquiétants aux meneurs de SR6. Largement de quoi faire frémir vos runners qui auraient pensé à tort que le summum de l’horreur se trouvait dans la froide société métahumaine sous domination des corpos.

Conclusion ; vastes possibilités pour les joueurs, mais aussi pour le meneur

Je pense que cela se ressent dans la description que je viens de vous faire de ce supplément, Voies occultes est avant tout un livre de ressources venant largement développer les différentes facettes de la magie qui étaient assez vite expédiées dans le Livre de base. Dans ce sens, exactement comme le supplément Feu nourri, qui traite de la violence et des armements dans le Sixième Monde, cet ouvrage apporte un effet loupe très appréciable apportant énormément de nouvelles possibilités aux Éveillés de SR6.

Mais ce serait injustement réducteur de limiter l’apport de Voies occultes à un simple apport en termes de mécaniques. En effet ce supplément rappelle beaucoup la structure de Feu nourri sur un autre excellent point : cette capacité à intégrer des informations de contexte passionnantes et à les mettre “en jeu” par des données techniques associées. 

Le livre qui nous occupe aujourd’hui dépasse donc largement la simple fonction de supplément de règles et se révèle être aussi un apport majeur sur l’univers de jeu. En cela il perpétue l’approche choisie par les auteurs depuis le tout début de cette 6ème édition : apporter le fluff dense du Sixième Monde par petites touches focalisées sur l’ambiance et la vie quotidienne des runners, et éviter ainsi tout côté trop encyclopédique pour un univers ayant un historique aussi dense.

En bonus, Voie occultes propose un très utile résumé des évènements majeurs qui ont constitué le metaplot de l’édition précédente du jeu. Cet apport très appréciable pour les meneurs venant s’accompagner aussi d’un répertoire assez large de menaces et d’intrigues prêtes à l’usage qui ne demandent qu’à nourrir vos prochaines idées de scénario.

En clair … difficile d’imaginer jouer à SR6 sans cet ouvrage une fois qu’on a eu la possibilité d’en parcourir le riche contenu. Je pense que tout meneur de SR6 sera surtout maintenant impatient de voir débarquer des ouvrages de référence équivalents à Feu nourri et Voies occultes sur les facettes du jeu pas encore couvertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *