C’est Lundi, c’est… gratuit !

Correction en date du 01/03/2024 (10h16) : mise au point sur l’usage des IA génératrices

De nombreux lecteurs ont attiré notre attention sur le fait que les illustrations de Créatures de Lysérion et plus généralement celles d’Aetheria étaient le pur produit de la génération d’images par Midjourney. Nous les en remercions et nous en excusons tant auprès d’eux qu’auprès des illustrateurs qui déploient, chaque jour, un réel talent pour déployer une sensibilité personnelle et survivre. D’autres lecteurs ont également signalé que Le Monde implicite d’OD&D comporait également des images généres artificiellement.

Plutôt que de modifier l’article, nous reconnaissons nos erreurs et les laissons visibles, à titre d’avertissement, tant pour nous-mêmes que pour le public. Nous sommes arrivés à un point où les images générées peuvent faire illusion, surtout quand elles plagient un style qui a abondamment alimenté leurs bases de données comme le digital painting. Il n’est donc plus question de les regarder superficiellement et il convient de les tester, ce que nous n’avions pas fait pour Créatures de Lysérion et Le Monde implicite d’OD&D doit devenir un réflexe (par l’usage de The Hive ou de tout autre outil adapté).

Cette erreur nous place d’autant plus dans l’embarras que, collectivement, nous sommes unanimement d’accord pour proscrire l’usage des images générées dans toute forme de création rôliste. La position du Fix a été exprimée dans la conclusion de l’article The Ned Ludd Ballad et n’a, depuis, pas changé : nous ne saurions cautionner l’usage d’une technologie à des fins de plagiat et d’appauvrissement de la profession. Elle nous engage à ne pas faire de publicité pour de tels produits, et nous renouvelons nos excuses et notre engagement.

______________

Et ouais : toujours. Plus de dix ans après sa création (et oui, m’sieurs-dames !), le Fix continue chaque lundi à valoriser ces innombrables publications gratuites qui font le dynamisme de notre milieu. En effet, parfois dans un anonymat déprimant, tous les acteurs passionnés de notre loisir, éditeurs, auteurs, simples rôlistes, mettent à votre disposition jour après jour des scénarios, articles, aides de jeu, kits de découverte voire des jeux complets.

Tout cela finit plus souvent qu’à son tour dans le warp du terrible web 2.0. Alors, à la mesure de nos maigres moyens, nous essayons d’attirer votre attention sur ces pépites chaque semaine.

Au programme cette semaine, bah, tiens, un peu de dungeonverse. On a toujours besoin d’un peu de matos ou d’in spiration pour des parties à la papa, non ?

  • Les créations de Aetherya pour la 5E : itch.io est une mine d’or pour les amateurs d’indé zarbi mais, le saviez-vous ?, c’est tout aussi le paradis de ceux qui veulent juste de quoi alimenter un peu leur prochaine partie de D&D de vendredi soir. Par contre, dans ce cas-là, il faut trier. (…) Remarquez, ça vaut aussi pour les indés zarbi alors… Là, nous vous conseillons la page de Aetherya qui présente plusieurs créations gratuites très bien présentées pour la 5E. Du classique : des monstres, des modules, etc. La mise en page est assurée grâce aux bons soins de The Homebrewery qui la fait coller aux standards des créations officielles de la 5E et quand, en plus, l’autrice est une illustratrice de talent, ça dépote sévère et on ne voit plus la différence avec l’officiel. On conseille notamment le recueil (17 pages) Créatures de Lysérion. A noter que cet univers asiatisant maison a aussi droit à son PDF à lui mais payant. Cela dit, c’est à vil prix et vous pouvez tester avec les autres fichiers de la même créatrice alors vous pouvez y aller en confiance. Voilà sa page sur itch.io : https://aetheryattr.itch.io/

  • Un essai sur le monde implicite d’OD&D : alors comme ça, Orlov, plutôt que de rédiger des chroniques pour le Fix, il fait des petites traductions sous le manteau ? Le Monde implicite d’OD&D est la traduction d’un article publié en anglais par Wayne Rossi. Ce dernier avait pour ambition d’essayer de reconstituer en creux l’univers de jeu d’un jeu qui n’en avait pas : le tout premier D&D. Florient « Killerklown » Didier a repris cette traduction, l’a mise en page et maquettée (NDLR: en utilisant l’IA pour ses illustrations) pour la proposer sur drivethru. Il y a donc des classes, des monstres, des alignements, une carte à hexagones, on parle de tours de magiciens… tout ceci n’est pas si neutre et laisse donc supposer l’existence d’un univers implicite, celui des premières parties test du jeu par lequel tout a commencé. Au programme, un peu plus de 50 pages au look OSR, sans doute pas vraiment pour jouer mais vraiment intéressantes pour capter l’esprit du jeu de l’époque. ON le trouve là (en paye-ce que-tu-veux pour être précis) : https://preview.drivethrurpg.com/fr/product/452068/Le-Monde-Implicite-dODD

NDLR: pour ceux que cette version rebute, la traduction originelle par Orlov est disponible ici (sans IA, sans mise en page et avec même des fautes authentiques).

Bonne semaine à toutes et à tous ! Le lundi/gratuit prend quelques jours de congés et on se retrouve très bientôt. Un indice ? Ce sera un lundi.

 

12 pensées sur “C’est Lundi, c’est… gratuit !

  • 29 février 2024 à 10:27
    Permalink

    sur les Les créations de Aetherya pour la 5E vous dites que « l’autrice est une illustratrice de talent ».
    ça me fait tiquer sévèrement parce que ici ce sont des illus générés par IA et je n’y vois aucun talent d’illustratrice. J’ai un fort sentiment de malaise en lisant votre article. J’aurais aimé un positionnement fort de la part du fix sur les personnes qui utilisent des illus pillant les créations originales des illustrateurs.

    Répondre
  • 29 février 2024 à 11:13
    Permalink

    Bonjour,
    Dans un souci d’honnêteté intellectuelle, nous indiquons que l’intégralité des images des produits « Lyserion » a été engendrée par une application I.A et non par Aetherya.
    Ce fait a été clairement indiqué et totalement revendiqué par cette personne, dans ses nombreuses publications publicitaires, notamment sur Facebook.

    J’ajoute que la teneur des textes me laisse penser qu’ils ont été engendrés par ChatGPT et copier/coller dans les pdf. Ceci est en revanche une hypothèse personnelle, au regard de la « qualité » des idées et de leur rédaction.

    Répondre
  • Ping : « illustratrice de talent », hein ? – Alternative Reality – Un dessin par Jour

  • 29 février 2024 à 12:12
    Permalink

    Perso, j’aime bien savoir ce que je becte dans mon assiette.
    L’intégralité des illu des trucs Lyserion sont générés par I.A.

    Répondre
  • 29 février 2024 à 15:21
    Permalink

    Bonjour,

    Je vous remercie pour la mise en lumière de mes créations, mais je tiens cependant à corriger une erreur (qui est en partie de ma faute) : Je ne suis nullement l’illustratrice de tout ça, la majorité des images ont été faites à l’aide de l’IA. Si ce n’est pas précisé dans mes premières créations, c’est rectifié dans les crédits du Guide de Lysérion et de La Chèvre et le Pot de miel. Pouvez-vous rectifier ça dans votre article svp ?

    Merci encore pour cet article 🙂

    Aetherya

    Répondre
  • 29 février 2024 à 16:00
    Permalink

    Dommage de promouvoir l’utilisation d’IA avec Lyseron. 🙁

    Répondre
  • 29 février 2024 à 16:02
    Permalink

    Lyserion, c’est exclusivement des images I.A.
    Y a pas d’illustratrice.

    Répondre
  • 1 mars 2024 à 10:35
    Permalink

    Bonjour,
    Merci pour vos commentaires.
    Nous avons apporté une précision en fin d’article.

    Répondre
  • 1 mars 2024 à 18:03
    Permalink

    Je suis à 100% d’accord avec vous sur votre position de ne pas faire de publicité pour des produits comprenant des images et/ou des textes générés par IA.
    C’est bien sûr le cas de « Créatures de Lysérion », mais également celui de l’autre publication présentée dans l’article, « Le Monde implicite d’OD&D ». Il serait il me semble important de le préciser.

    Répondre
    • 2 mars 2024 à 19:14
      Permalink

      @loran
      Tu as absolument raison et on va s’en occuper. C’est parce que je n’ai accès qu’à mon téléphone et pas à un ordi (et que je suis fainéant) que je ne l’ai pas fait avant.
      En tant qu’auteur de la trad, je tiens d’ailleurs à préciser que j’ai refusé d’être associé à ce produit en tant qu’auteur, entre autres à cause de l’IA et que je n’ai pas non plus demandé à ce qu’il soit mis en lumière dans notre rubrique préférée. J’ai adoré traduire le texte car il est hyper intéressant et la trad est dispo sous sa forme brute sur CasusNo (lien dans l’article).
      L’auteur du produit m’a contacté et m’a demandé l’autorisation de mise en page. J’ai accepté à condition de ne pas être cité comme auteur.
      J’espère que ça répond aux questions.

      Répondre
  • Ping : IA cas, faux cons - Le Fix

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *