Bêtes à concours

Grand classique de la presse spécialisée qui donne ainsi régulièrement la chance à de jeunes fou-fous de faire leurs preuves (ah, nostalgie…), le concours pour rôlistes (de scénarios, le plus souvent) semble reprendre de la vigueur ces temps-ci.

Il y a d’abord eu le concours dont nous vous parlions tantôt lors du foulancement de la suite de la gamme VF de 7th Sea (ah, au fait, je vois que vous vous inquiétiez ; rassurez-vous, le CF s’est terminé à… 1677 %). En effet, cela semble un moyen de bon aloi pour animer un CF tout en pourvoyant à d’éventuels bonus à intégrer à l’arrache dans la campagne : double bingo, bien ouéj. Mais, même hors CF, on voit fleurir les concours en ces temps printaniers.

C’est par exemple le Studio Infinite qui organise un concours de ce type à l’occasion du prochain salon Fantastique : le « prix Amétrine ».

Originalité de ce concours-ci, il ne s’agit pas ici de proposer un scénario mais bel et bien un jeu complet. Mais un court. En effet, les jurés souhaitent récompenser des jeux de rôle les plus accessibles avec des scénarios courts (de deux heures maximum) ! Bonne idée.

Les gagnants des trois catégories (jeux de rôle amateurs auto-édités, jeux de rôle édités, coup de cœur) remporteront chacun : un stand au Salon fantastique, un atelier d’écriture ou narration organisé par le studio infinite, et des lots offerts par les partenaires du salon. Surtout, les jeux de rôle gagnants seront joués au Salon fantastique par les animateurs du salon et par les gagnants, s’ils le souhaitent.

Juste attention, il y a pas mal de petits caractères dans le règlement complet – notamment des critères de disponibilité – qui pourraient vous disqualifier d’emblée : soyez vigilant avant de coucher sur le papier cette putain d’idée à base de livreurs de pizza zombies qui maîtrisent la téléportation, OK ?

De son côté, l’association Nickel (qui organise le festival de Kaysersberg) organise plus classiquement un Concours de Scénario de Jeux de Rôle, en partenariat avec Way Of Gamer.

Les participants au concours doivent rédiger un scénario utilisant obligatoirement le système OGL de D&D5 mais, surtout, doivent l’inscrire dans un cadre assez précis, jugez plutôt :

Dans un univers Heroïc Fantasy, traitez de la science et de la technologie à travers les 3 lois de la robotique d’Asimov. Comme Asimov, tentez d’imaginer une situation pouvant révéler une faille de cette trinité.

Donc, des robots et du medfan, déjà, faut oser mais, en plus, il faudra se coltiner une faille logique des lois de la robotique pour trouver son intrigue : bref, faudra être inspiré, quoi.

L’autre originalité du concours est que les gagnants seront… édités ! En effet, Way of Gamer pourrait visiblement se faire pour l’occasion éditeur et, en sollicitant tout de même votre écot via sa propre plate-forme de CF, publier un recueil de scénarios avec vos œuvres. Affaire à suivre.