Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !

C’est devenu en très peu de temps une habitude qui ne choque (presque) plus personne : des gammes, pourtant déjà largement foulancées en amont, reviennent à la charge pour vous demander des sous pour en financer le suivi sous la forme d’un bundle de 2/3 suppléments (et, bien sûr, plus si affinités…).

Quand on voit que même les XII Singes, en général plutôt raisonnables en la matière s’y mettent (par exemple pour la suite de leur gamme Cthulhu Hack dans quelques jours : une série intitulée Libri Monstrorum et qui contient un bestiaire, un volume sur Shub-Niggurath et un troisième au contenu mystérieux), on imagine bien que les grands manitous du CF que sont les gens du Studio Agate ne vont pas faire les timides. Après tout, c’est une donnée bien connue de l’édition de JdR : compte tenu des inévitables déçus qui auront jeté l’éponge, les suppléments se vendent toujours moins bien que les livres de base alors, si c’est le seul moyen de disposer de gammes étoffées, qu’à cela ne tienne…

Et c’est ainsi qu’un foulancement a lieu en ce moment même pour la suite de la gamme VF de 7th Sea : L’Empire du Croissant et Le Nouveau Monde, a priori deux guides régionaux bon teint. Mais, vous le savez si vous êtes un lecteur régulier du Fix (mais qui ne l’est pas ?), nous avons beaucoup aimé la dernière édition de 7ème Mer (cf. la critique du livre de base et du supplément Nations Pirates), certes, mais notre principal reproche était tout de même l’absence de scénario pour exploiter au mieux cet univers riche.

Or, à l’occasion de cette souscription, l’éditeur a la bonne idée de proposer – en palier à débloquer – le plus de scénarios possibles (au format numérique pour l’instant : vous savez ce qu’il vous reste à faire, hein ?). Comme ça, nous ne pourrons plus rien reprocher au jeu.

Et si, malgré tout, vous n’y trouvez pas votre compte, sachez qu’à l’occasion de cette souscription, Agate propose un concours de scénario. Le pitch retenu (et validé par Monsieur Jean de la Mèche, en personne… euh, John Wick en VO) sera intégré aux scénarios proposés en cadeau. Et hop, le financement participatif participatif : trop fort.

Pour vous aider à vous faire une idée, voici les pitchs des scénarios déjà débloqués :

The Castle : Dans le nord de l’Eisen, en plein coeur de l’Angenehme Wald, se trouve un château oublié depuis longtemps. Autrefois, il s’agissait de la fière demeure des descendants de Baderbaasch, mais les terres ont depuis connu un déclin abrupt et terrible… Le château est une aventure d’horreur surnaturelle se déroulant dans une Eisen déchirée par la guerre. Ce scénario s’adresse à un public adulte.

Caliberi Letters : La guerre de la croix a presque détruit Théah. Au final, près de huit millions de personnes sont mortes. Mais ce que beaucoup ne savent pas, c’est la raison secrète de la guerre… The Caliberi Letters est la première partie d’une série d’aventures appelée The Grand Design, qui révèle cette vérité secrète à vos héros. Ce qui commence à la suite par une amie – Magda Müller – se transforme en une poursuite désespérée pour dénoncer les méchants qui ont brûlé Théah au sol pour leur propre bénéfice.

Natural Law : Dans l’Empire du Croissant, sciences et technologies progressent à un rythme rarement égalé ailleurs sur Terra, et les découvertes faites par les érudits croissantins ont bien souvent des vertus extraordinaires. L’une de ces récentes trouvailles est susceptible de bouleverser le monde : une formule mathématique complexe qui, appliquée correctement, permet de prédire l’avenir. Certains ne veulent pas que des connaissances aussi puissantes soient diffusées, d’autres souhaitent garder la formule pour eux-mêmes. Tous ceux là ont menacé l’érudit du pire sort qu’il puisse subir à un citoyen du Croissant : le déshonneur. Empêcher ces maîtres chanteurs de se procurer la formule, et protéger cet érudit et sa famille, voici des tâches que ne déclineront pas de valeureux héros…

Ring around the Rosey :On trouve des Sidhes partout en Avalon. Ils vivent aux travers des contes et des légendes, et tissent le Glamour partout où ils se trouvent. Ils sont puissants, mystérieux, mais ils ne sont généralement pas malveillants s’ils sont traités avec respect. Les Avaloniens le savent et se comportent en conséquence. Mais parfois, cela ne suffit pas. Dans le petit village de Tanaford, les habitants vivent dans la peur. Quelques gentilets ont disparu, des maisons ont été brûlées, et à côté de cela, les récoltes seront visiblement très abondances et le bétail a échappé à l’épidémie qui a frappé les cheptels voisins. Que se passe t-il ? Est-ce vraiment là l’oeuvre des Sidhes ?

Temple of Red Goddess : Il s’agit d’une aventure d’exploration, de découverte et d’horreur. Pris au piège sur une île-prison de la CCA, les héros apprennent l’existence d’un temple caché rempli de trésors. Des années plus tard, après leur évasion, ils décident de repartir vers l’île pour aller faire fortune. Mais elle est désormais habitée par des officiers et des soldats fous. Le trésor vaut-il le prix qu’il exige? Cette aventure a tout l’attirail standard de la 7ème mer, mais ajoute un peu de noirceur. C’est une histoire sur ce qui se passe lorsque l’humanité tente de traiter avec des puissances obscures. C’est une histoire d’horreur. Une histoire d’horreur héroïque, mais néanmoins d’horreur.

War and Peace : Vous voulez une aventure avec les colonies ? Voici une aventure avec les colonies ! Le Conseil des Six Cœurs est une organisation oeuvrant pour le maintien de la paix à Iaka: Et’serra. Son existence signifie que les six nations doivent se mettre d’accord avant qu’un accord ne soit décidé, un processus qui peut prendre des semaines, des mois, voire ne jamais aboutir. La chose est d’autant plus vraie depuis que deux nations, l’ascète Ah-nah-see et l’opportuniste Dee-ah-noh-see-nah, sont entrées en conflit pour contrôler le commerce lucratif de la fourrure. Un ambitieux diplomate Dee-ah-noh-see-nah a organisé une réunion diplomatique avec Ah-nah-see dans un lieu neutre éloigné : Fort Utterstrom, une puissante forteresse Vesten. Malheureusement, il a été arrêté par les Vestens alors qu’il était en route et, sans lui, les choses pourraient rapidement dégénérer. Il est impossible de prendre d’assaut la forteresse, mais si des héros débrouillards se laissaient capturer, ils pourraient peut-être sortir et sauver le diplomate à temps pour sauver la situation…

Ah, au fait, rassurez-vous : si on vous parle de tous ces détails, c’est que, pour le reste, le foulancement va bien : merci pour lui. On vient de tranquilou dépasser les… 1100 % en une poignée de jours. Bref : les kings du crowdfunding. 

Ah, attention, quand même ! Agate tente un truc nouveau : le foulancement à délai court (alors, ça y est, vous avez compris le titre de l’article ou bien ?). Dans une poignée de jours, ce sera déjà fini. L’effet de manche permet sans doute de donner une impression d’urgence qui, visiblement, n’est pas mauvaise pour faire grimper les chiffres à une vitesse vertigineuse. Surtout, elle permet de casser dans la tête des clients cette vilaine association « Agate = retard ». Ici, on nous promet le PDF de L’Empire du Croissant dès la fin du CF (avec un peu de chance, ce sera pile à l’heure du p’tit déj’) et l’autre dès que les relectures seront achevées donc quelques semaines à peine plus tard.

Wow, de quoi faire rêver n’importe quel fan de Esteren ou de Dragons, non ?

https://fr.ulule.com/7e-mer-empire-du-croissant-au-nouveau-monde/

4 pensées sur “Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !

  • 17 mai 2019 à 13:04
    Permalink

    Pour information, le pdf de L’Empire du Croissant existe déjà : les souscripteurs du premier foulancement l’ont reçu en cadeau bonus.

     
    Répondre
    • 17 mai 2019 à 15:31
      Permalink

      Merci pour cette précision. Cela explique pas mal le délai court, en effet 😀

       
      Répondre
  • 18 mai 2019 à 00:22
    Permalink

    Franchement, je me demande si on n’assiste pas à un effet « pyramide de Ponzi » avec les grands acteurs du foulancement : Agate, BBE…
    Ils récupèrent de l’argent d’un premier foulancement, ils dépensent tout sans avoir fini, alors ils font un autre foulancement pour éponger le premier, etc.
    C’est comme ça qu’est mort « sans détour », non ?

     
    Répondre
  • Ping : Bêtes à concours – Le Fix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *