Disons vendredi soir [interview]

Il est où, hein, le rôliste ? Il est où le gentil p’tit PJ ? Voilà une question que l’on s’est tous posé un jour, plutôt en fin de semaine, en jetant un œil torve à cette campagne mythique mais interrompue depuis 6 mois faute de combattants. Nicolas Crombez a peut-être une solution pour vous. Cela a un nom charmant : IEOLR. Ouaip. Du coup, forcément, on a été lui demander des précisions.

 

1. Une appli de rencontre ? Bon, OK, j’avoue. Après 30 ans de rôlisme acharné, je galère un peu pour me mettre en couple. Tu peux m’aider, Nicolas, c’est ça ?

Ben voilà, tu as mis le doigt sur un souci que nous rencontrons tous les deux. Je me suis dit que nous ne devions pas être les seuls. En 2012, j’avais lancé “Un dé dans la face” qui, je pense, à eu sa raison d’être et a permis à pas mal de joueurs/MJ de se rencontrer.

J’ai dû le stopper pour raisons personnelles mais je constate que la problématique est toujours la même aujourd’hui. Qui joue près de chez moi ? Y-a-t il une table de la bière et du pain pour m’accueillir dans mon patelin ?

2. Les rôlistes sont déjà pas mal actifs sur les forums, les groupes de discussions Facebook, ce genre de choses. Pourquoi une appli spécifique ?

Alors oui, il y a pas mal de propositions, mais je trouve que les outils tel que les forums ou Facebook ne sont pas vraiment adaptés. Les infos s’y trouvent un peu pêle-mêle et s’organisent de façon chronologique, remonter un fil Facebook sur une année est une gageure.

Or une vue panoramique sur une carte dynamique, me semble plus adapté d’autant que je m’adresse en priorité aux joueurs sur tables physiques. Bon tu va me dire, lancer un tel site pile quand on entre en confinement, il y a plus futé.

3. Aaaaah, d’accord. En fait, tu es un jeune start-upper qui pense faire fortune grâce au combo magique jeu de rôle + numérique, c’est bien ça ?

C’est mon core business, tu as tout compris. Je vais enchainer les campagnes “Ulule”, faire une édition collector, des abonnements premiums et gérer tout ce bazar depuis mon yacht.

Le JdR c’est l’avenir c’est sûr, mais si j’avais eu le nez creux, j’aurais plutôt développé une plateforme de jeu en ligne du genre “RollRoyce20”.

4. Bon, allez, pourquoi pas, je me lance : ça fonctionne comment dans le détail ton bousin ?

C’est basique et je pense, plutôt intuitif.

Tu es joueur, tu t’inscris et contacte qui tu souhaites. Tu publies une annonce ou t’inscris à une table.

Tu es M.J, c’est tout pareil que le joueur mais tu peux proposer tes tables, elles sont géolocalisées et paramétrables.

L’idée est que le M.J puisse organiser facilement ces parties au sein d’une table. Tu as tout sous la main, tu organises des parties en proposant différentes dates, tu gères ta documentation, comme les rapports de parties etc.

Le site envoie des notifications automatiquement aux joueurs concernés ce qui facilite vraiment les choses.

Je souhaite également mettre en avant les créations rolistiques et ai mis en place un espace dédiés aux auteurs, il y a tellement de chouettes projets à découvrir en marge de l’industrie.

Il est également possible d’inscrire son association et de la géolocaliser.

5. Par contre, IEOLR pour le nom, t’as abusé un peu, non ?

Le .com était libre, j’ai pas hésité.

Une pensée sur “Disons vendredi soir [interview]

  • 31 mai 2020 à 17:18
    Permalink

    A ce jour le site présente une faille de certificat non validé. Je mets la, mais si vous pouviez faire suivre, merci par avance.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *