Et pendant ce temps-là, Côme Martin…

Hein, il fait quoi, le Côme ? Et bien il publie de petits OVNI indés bien tranquilou, comme d’habitude.

Là, il délaisse un peu les Aventures à plumes (le jeu qui tire dans les coins-coins sortira plutôt vers octobre-novembre 2022 que cet été, en fait) pour boucler sa précédente production : Pendant ce temps, dans le métro. Pour rappel, on avait accueilli Côme en ces colonnes pour nous en dire plus sur cet intrigant projet : c’était ici.

De cette interview, on avait bien compris que ce projet était un peu fumé : inspiré d’un autre jeu de rôle (lui-même déjà bien barré…), Itras By, pas vraiment aide de jeu mais utilisable quand même dans d’autres jeux, proposition improbable (« vous êtes dans le métro »)… on partait sur des bases élevées d’indépendancitude, quoi.

Mais, quand on voit le résultat, on en reste bouche bée. Le jeu fini prend en effet la forme… d’un plan de métro. Littéralement. Un grand et magnifique plan de métro qui se replie en petit livret comme chez vous savez qui.

 

Le plan est qui plus est recto-verso. Là, sur le recto, vous avez… la création de PJ. Si. Laissez faire votre doigt les yeux fermés, lancer une fléchette après avoir accroché le plan au mur ou laisser tomber une pièce dessus… le hasard vous guidera donc pour incorporer la « station » sur laquelle vous êtes tombé à votre futur PJ. Par exemple « traque un dangereux criminel », « ne répond qu’en rimes quand il/elle est en colère », etc.

Comme on le voit, le jeu peut s’adapter à un système de règles connu ou… utiliser le mini-système narratif embarqué (uh, uh). En effet, au verso, le livret explique celui-ci qui repose sur l’interprétation de symboles tirés au hasard : vous pouvez les générer avec une appli maison, ici  : https://perchance.org/symboles

Enfin, le plan qui occupe l’essentiel de ce verso contient, lui, outre els symboles, donc, des événements et idées justifiant de la présence des PJ dans ce métro étrange. Autant l’admettre : il faudra beaucoup, beaucoup improviser pour en tirer quelque chose de propre et donc avoir, soit pas mal de talent de MJ, soit des joueurs pro-actifs et ayant parfaitement accepté le principe de la (maigre) proposition de jeu. Faute de test réel, on se gardera bien de juger plus avant le potentiel du jeu.

A l’issue de la découverte de l’objet, on est partagé entre le côté what the fuck ?! comme disent les jeunes bilingues, qui risque quand même d’en détourner beaucoup du jeu, et la beauté coup de poing de l’objet qui fait rêver à d’autres formats de JdR que les sempiternels bouquins à 300 ou 400 pages de papier glacé en couleurs. En effet, déployer la carte sur la table donne tout de suite envie de jouer.

Oui, même une aventure loufoque de PJ coincés dans un métro improbable. C’est dire.

Le jeu s’achète sur la page Itch.io de Côme : https://comemartin.itch.io/pendant-ce-temps-dans-le-metro Vous pouvez l’avoir en PDF mais, franchement, laissez tomber : on a essayé pour vous et cela n’a aucun intérêt. L’objet imprimé, lui, est – pour à peine plus cher – un must have pour tout rôliste en quête de nouveautés rafraîchissantes. Et en plus, c’est imprimé en France.

Une pensée sur “Et pendant ce temps-là, Côme Martin…

  • 29 juin 2022 à 10:10
    Permalink

    C’est pour ce genre de pépite que j’adore les jeux de rôle. Et finalement, ce n’est pas si improbable que ça : « Neverwhere » de Neil Gaiman aussi se passe dans le métro (londonien)… et en France, des auteurs comme Mélanie Fazi ont déjà exploré le côté fantastique du métro parisien.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.