Deadlands : Stone Cold Dead

Cet avis de lecture a été réalisé à partir de la version PDF de l’ouvrage.

En octobre 2013, les hommes en noirs de chez Black Book Editions lançaient sur leur propre service de crowdfunding, un appel de fond pour éditer l’écran du Marshall et une campagne originale écrite par Guillaume Baron, Ghislain Bonnotte, Damien Coltice et Yannick ‘Torgan’ Le Guédart intitulée Stone Cold Dead. Moins de deux ans après (un délai déraisonnable pour un écran, mais rapide si on le compare au retard moyen des projets de JDR en crowdfunding de cette époque), ces ouvrages et d’autres sont disponibles en « pack précommandes » (avec PDF inclus, disponible immédiatement) sur le site de l’éditeur.

Sur la forme difficile de se prononcer sur un PDF, L’ouvrage fait 160 pages (mais nous y reviendrons) et si on se réfère à la page de l’éditeur en fonction des pallier atteins par la levé de fond, le livre devrait être tout couleur et avec une couverture rigide. Il sera disponible au tarif de 34.90€ selon la 4ème de couverture, et de 39.90€+frais port, sur la boutique BBE (le PDF ne serait il pas vraiment gratuit ?). La maquette est propre, facile à lire, sans grosse coquilles à première vue, et les illustrations sont plutôt réussies, voire même bien supérieures à celles du livre de base, et on y trouve de nombreux portraits, inspirés pour certains d’acteurs de western connus. Personnellement j’aurais préféré que l’ouvrage débute par la présentation des lieux et de ses habitants, plutôt que par la partie scénario en elle-même, cela permettrait surement au lecteur de se projeter plus dans l’histoire durant la lecture.

deadlands-reloaded-stone-cold-dead

Entre la forme de l’ouvrage, et le fond scénaristique de campagne, il me faut tout de même aborder le contenu en détail. Prévu initialement pour faire 96 pages cette campagne grâce au succès de son crowdfunding en fait maintenant 160. Cependant à ma grande déception je dois l’avouer, le contenu additionnel ne semble pas concerner du tout le scénario à proprement parler, ce dernier n’excède pas 55 pages, 70 si on prend en compte l’introduction. L’auteur ayant pris le partie de bien détailler son histoire, c’est très agréable pour les meneurs qui n’ont pas toujours le temps de préparer en profondeur leurs parties, mais cela remplis vite les pages et laisse présumer d’une durée de vie assez courte pour ce qui se veut être une « campagne ». Le livre contient ensuite une description exhaustive de la vile ou se déroule principalement l’histoire, et des personnages non joueurs que les joueurs pourraient y croiser. Un nouveau bestiaire sans rapport avec le scénario, sept personnages pré-tirés, deux annexes et les remerciements aux contributeurs complètent l’ouvrage.

Niveau scénario, Stone Cold Dead entrainera les PJS à rejoindre les services d’ordre d’une ville côtière de L’Oregon pour assurer la sécurité d’un important tournoi de poker. D’évènements en enquêtes, les personnages seront les témoins (ou les acteurs ?) d’un lynchage qui aura de vastes conséquences. Au programme, enquête policière, apocalypse zombi, chasse à l’homme, et affrontement final sur fond de triade chinoise. L’histoire respecte presque tous les codes du genre, mais dans un climat assez sombre. Hormis les nombreux combats, le niveau de complexité ne devrait pas rebuter la plupart des groupes de joueurs. Personnellement, après lecture, je crains un peu certaines partie répétitives (chasse à l’homme) ou arythmiques (enquête policière peu évidente), mais d’autres passages de l’aventure laissent présumer de savoureux moment de jeu.

Au final Stone Cold Dead est plus une mini campagne ou un gros scénario, qu’une campagne à proprement parlé et se destinera plus particulièrement à ceux qui veulent du prêt à jouer. Elle ne deviendra pas forcement une œuvre rollistique culte comme la cités des mensonges pour L5A à pu l’être en son temps dans un genre identique, mais c’est cependant une œuvre francophone originale, de qualité, qui mérite le soutien de la communauté.

Notre avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *