Marre de la magie traditionnelle ? Essayez Cryptomancien

Enfin !

Enfin la VF de Cryptomancer arrive !

Sorti en 2016, Cryptomancer est un jeu auto-édité dont le pitch se résume à son sous-titre : « A fantasy role playing game about haking ».

Mais reprenons depuis le début : Cryptomancien propose un monde d’héroïque fantasy classique, avec de la magie, des nains, des elfes et des humains. Mais ce monde changea complètement suite à une chute d’une météorite. Un cristal d’obsidienne massif, aussi grand qu’un palais, se trouvait au centre du cratère. Ce dernier fut brisé en dizaines de milliers d’éclats pour former ce que l’on appelle le Réticulaire. Ces fragments de cristal permettent à leur possesseurs de communiquer entre eux, peu importe la distance.

Cette révolution dans la communication redistribua les cartes du pouvoirs et la manière de gérer les conflits (en transmettant des plans de bataille, planifiant des coups d’État ou se jouer de rivaux commerciaux). Mais bien sûr, ces échanges pouvaient être interceptés. Ce qui força les possesseurs de Réticulaire à crypter leurs échanges.

Peu de temps après, une cabale de mages, les Ordonnanceurs, consentit à protéger et à gouverner secrètement le monde depuis un monolithe vertigineux construit et entretenu par des cryptomanciens. Ils reçoivent des informations par l’intermédiaire d’une armée d’espions qui, grâce au Réticulaire, alimentent en énormes quantités d’informations des moteurs de décision nains conçus pour détecter et anticiper les risques. Plus d’une fois, les Ordonnanceurs ont dû modifier le destin par le biais d’assassinats, régimes fantoches, massacres, manipulations commerciales, et en dernier recours, en rasant des cités-États entières avec des chaînes d’éclairs et des cascades de flammes infernales lancées du haut de leur tour.

Le règne des Ordonnanceurs est opprimant. Ceux qui osent rompre le délicat équilibre instauré s’attirent les foudres d’une entité omnisciente et clairvoyante aux ressources illimitées et à l’agressivité inégalée.

Et, bien évidemment, les joueurs incarnent des personnages qui sont dans la ligne de mire de ces Ordonnanceurs. Soit parce qu’ils ont vu quelque chose qu’il ne fallait pas. Soit pour une raison qu’ils ignorent (pour le moment) et connue des Ordonnanceurs seuls.

Vous l’avez compris, Cryptomancien n’a rien à voir avec un jeu d’héroïque fantasy classique. Ici, la cryptographie a une place importante dans la manière d’aborder le monde. D’ailleurs, un chapitre entier lui est consacré. Mais rassurez-vous, le jeu reste très accessible. C’est d’ailleurs sont objectif premier : faire comprendre les notions (et l’importance) de chiffrage des données à tous. En terme de référence, on peut citer Minority Report ou la série Person of Interest.

En terme de jeu, on ne peut s’empêcher de penser à Shadowrun tant les deux jeux ont de points communs : les joueurs incarnent des « agents dans l’ombre », les thèmes d’espionnage, de vol de données, d’enlèvement ou d’assassinat sont au cœur du jeu. Et, bien évidemment, le mélange des genres (cyber et fantasy), ici inversé.

Concernant la VF, XII Singes oblige, vous aurez droit à une version ++ du jeu. Que ce soit en terme d’édition (couleurs, couverture rigide) ou de contenu (campagne, cartes, livrets, …). Plus concrètement, voilà ce que nous réserve cette édition française :

  • Le livre de règles. Format 16,5 x 24, 208 pages, tout couleur et couverture rigide.
  • Le livre d’univers. Format 16,5 x 24, 208 pages, tout couleur et couverture rigide.
  • Ghost in the Shard (clin d’œil à Ghost in the Shell. Shard étant le nom VO pour les fragments). Destiné au meneur, ce supplément est une campagne écrite par Claude « Pax Elfica » Guéant. Comme les deux précédents ouvrages, il sera au format 16,5 x 24, 208 pages, tout couleur et couverture rigide.

Voilà pour le triptyque de base (mais il vous sera possible de n’acheter que le diptyque : livre de base / livre d’univers). L’éditeur proposera également des livrets de quelques dizaines de pages, couverture souple dont voici le contenu :

  • Intrigues à Prantis. Claude Guéant s’inspire d’un scénario de Chad Walker (l’auteur du jeu) pour en faire une mini campagne de trois scénarios. Format 16,5 x 24, 64 pages, tout couleur et couverture souple.
  • Le guide du clandestin. Destiné aux joueurs, sa première partie concerne la cryptomancie. Il donne les bases pour gérer et sécuriser les éclats de cristaux de télépathie du groupe, pour comprendre et utiliser le réticulaire (le réseau des réseaux d’éclats) ainsi que pour s’attaquer aux éclats des ennemis et des cibles des personnages.
    Sa seconde partie passe en revue l’action clandestine. Comment protéger son identité, sa planque, ses contacts, sa vie. Comment enquêter, organiser des filatures, recruter des sources, mettre en place des surveillances et conduire opérations spéciales comme des intrusions ou des actions plus expéditives. Format 16,5 x 24, 48 pages, tout couleur et couverture souple.
  • Autres mondes. Ce dernier livret de 32 pages aura le mérite d’exister. C’est une aide de jeu qui vous permet d’intégrer la cryptomancie dans votre monde compatible 5e. La première partie liste les conditions que doit remplir l’univers concerné, les éléments à intégrer, les impacts sur cet univers ainsi que sur la façon de jouer.
    La deuxième propose des options pour personnaliser cette intégration : origine et forme des éclats, accès à leur capacités télépathique, etc.
    Enfin, la troisième transpose une quinzaine de dons et sortilèges – spécifiques à Cryptomancien – à la 5e édition du jeu dont la licence nous interdit d’indiquer le nom, mais où on peut citer le nom de son concurrent qui est très bien aussi : Pathfinder 2.

La souscription de ce jeu original débute ce mardi 31 mai, à 18h00 sur Game on Tabletop. Et elle se déroulera jusqu’au 06 Juin.

LIENS :

3 pensées sur “Marre de la magie traditionnelle ? Essayez Cryptomancien

  • 26 mai 2022 à 21:49
    Permalink

    Ça a l’air très original !
    (Bon par contre, au Fix, faut que vous appreniez à écrire « télépathique » ! XD C’est jamais écrit deux fois pareil et aucune n’a la bonne orthographe. ^^’)

    Répondre
    • 3 juin 2022 à 10:17
      Permalink

      P.S: je vois que vous avez corrigé les typos. Top. n_n

      Répondre
      • 3 juin 2022 à 10:23
        Permalink

        C’est corrigé.
        Désolé, j’aurais du le noter sur ma todo liste pour ne pas l’oublier.
        Merci pour la relance.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.