[La Noel de le Fix] Guide d’achat 3 : C’est pas du JDR, mais c’est bien quand même.

A Noël, la magie du moment fait qu’on peut recevoir, à tout moment, le colis provenant d’une souscription oubliée. Mais on le sait, les souscriptions ne sont pas une science exacte. C’est pourquoi, la rédaction du Fix vous a concocté une petite sélection pour que vous ayez quand même quelque chose à mettre sous le sapin.

Cette 3ème sélection est consacrée aux jeux qui ne sont pas « de rôle ». Pas de jeux de gestion ou des party games quand même (d’autres sites le font bien mieux que nous) mais plutôt une autre façon de jouer tout en (se) racontant des histoires.


Time Stories

(Chez Space Cowboy)

L’agence T.I.M.E protège l’humanité en empêchant des failles et des paradoxes temporels de menacer la trame de notre univers. En tant qu’agents temporels, vous et votre équipe serez propulsés à l’intérieur du corps d’individus de différents univers ou réalités, pour mener à bien les missions qui vous seront confiées.

Time Stories est ce qui se rapproche le plus du jeu de rôle en jeu de plateau. Vous incarnez un personnage qui fait partie d’un groupe d’intervention. Chaque scénario propose une thématique forte (Med fan, zombie, pirates, inquisition) et vous occupera une bonne grosse soirée. Jouable en one-shot, les scénarios proposent néanmoins un fil rouge qui prendra tout son sens dans la « saison 2 » du jeu (appelé Cycle Bleu). C’est également dans ce 2ème cycle que l’aspect jeu de rôle monte d’un cran puisque votre personnage gagnera des compétences au fil des aventures.

Pour la première saison (le cycle blanc), la boîte de base est indispensable pour jouer les différents scénarios. Tandis que pour le cycle bleu, initié par « Hadal Project », chaque boîte contient le nécessaire pour jouer.


Detective

(Chez Iello)

Les jeux d’enquêtes tels que COPS vous manque ? (et on vous comprend)

Detective – le jeu d’enquête moderne saura combler ce manque. La boîte de base propose une campagne constituée de 5 scénarios. Pour vous aider dans votre enquête, vous avez accès à la base de donnée Antares. Vide au début du jeu, elle viendra s’alimenter au rythme de votre enquête. Faisant pour vous les liens entre les personnes et les empreintes trouvées par le labo. L’intrigue est très bonne, mais c’est aussi de par son immersion que le jeu se démarque.

Comptez environ 3h par scénario. Et une extension de 3 scénarios, est déjà disponible. Elle se déroule dans les années 80 et ajoute un point de règle vous permettant de faire des planques.


Châaaaaateau Aventuuuuures

(Chez Iello)

Ce n’est pas une nouveauté, mais en même temps, le jeu est pour ainsi dire intemporel puisque rien d’équivalent n’a été fait depuis. Château aventure est la version ++ de Parsely game édité il y a quelques années par la Boîte à Heuhh. Nous vous en avions fait une critique détaillée, mais disons que c’est le party game du jeu de rôle, un hommage aux jeux point & click des années 80-90.

Le jeu se joue aussi très bien avec des enfants (~8-9 ans), mais dans ce cas nous vous conseillons de faire un plan pour les aider à mieux se repérer.


Pandemie Legacy Saison1/2

(Chez Zman Games)

Pandémie Legacy est une expérience de jeu à vivre. La boîte de jeu est pour les gros budgets, les joueurs qui peuvent s’offrir un jeu en commun ou pour les enfants très sages (comme les rédacteurs du Fix, par exemple).

Le jeu se joue en campagne de 12 scénarios, qui peuvent être retentés une fois en cas d’échec et où chaque décision que vous prenez est immuable. Comment ? Grâce au matériel fourni : autocollants à coller sur le plateau de jeu, cartes à gratter pour découvrir des bonus, feuilles de perso que l’on déchire en cas de mort du personnage. Mais en dehors de cette mécanique de jeu, l’histoire a le mérite d’être prenante et bien racontée.

La saison 2, toute aussi bien, place l’intrigue quelques dizaines d’années après les éventements de la saison 1 dans une ambiance post-apo.

Je rêve d’avoir le même type de matériel pour des jeux tel que Oltrée ou Mutant année zéro.

Dans la saison 2, le plateau se construit (grâce à des autocollants) au fur et à mesure de votre exploration.

Roll Player

(chez Intrafin)

Le principe de Roll Player est simple : vous devez créer votre personnage de jeu de rôle (ambiance heroic fantasy).

Pour ce faire, vous devez lancer des dés et les choisir judicieusement pour définir les caractéristiques de votre personnage ou acheter de l’équipement pour gagner des points de réputation. Le joueur qui a le plus de point de réputation gagne la partie.

Très bon jeu dont le seul petit « hic » est d’avoir, en fin de partie, un super perso qui ne sert à rien. Heureusement, une extension est prévue permettant d’aller plus loin et d’envoyer son héros à l’aventure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *