Aujourd’hui, Midnight sonne en plein jour

Imaginez la scène…

En 2003, des gars de Fantasy Flight Games doivent pondre un setting pour le système D20. C’est le moteur du moment ; la machine D&D3 entraîne tout le monde dans son sillage ; le manuel des joueurs se vend comme des petits pains. Bref, il faut saisir la balle au bond ! Mais comment faire pour créer un monde médfan original, alors que quasiment tout a déjà été exploré ?

Rien de tel que de se réapproprier les grands classiques ! Les gars font le plein de coca, de popcorn et enchainent les DVD du Seigneur des Anneaux, version longue. Plus de 10h de Tolkien ! Si avec ça ils ne trouvent pas… Et puis le Roi-Sorcier se fait trucider par un hobbit et une gonzesse ! N’importe quoi… Encore pire : sans la dévotion d’une demi-portion de jardinier, les Terres du milieu se seraient effondrées… Pffffff ! Mais oui ! Bon sang mais c’est bien sûr ! La voilà l’idée de tueur ! Sauron aurait dû gagner ! Un gars qui rumine sa vengeance depuis des millénaires, avec les pouvoirs d’un quasi-dieu, ne peut pas se faire avoir par quatre péquenots de la Comté et par un sans-abri qui sent le bouc à trois lieues !

Bon, ce n’est peut-être pas vraiment comme ça que ça s’est passé. Mais en tout cas, c’est comme ça qu’on se l’imagine.

Ceci étant, 20 ans après, une nouvelle édition du jeu tournant sous D&D5 (on ne change pas une équipe qui gagne apparemment) suscite l’engouement des rôlistes depuis un moment.

En attendant de tourner les page de votre précieux qui sort aujourd’hui dans votre boutique préférée, le Fix n’a pas pu résister à l’envie de partager avec vous quelques photos de la version papier du nouveau Midnight : l’Héritage des Ténèbres édité par Edge.

Bientôt l’avis du Fix sur cette nouvelle édition…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.