A la guerre comme à la guerre

Comme vous le savez, Kobayashi est ce qu’on peut appeler un bon petit soldat du JdR indé. Son label, Les livres de l’ours, propose pas mal de petites pépites à acheter à vil prix en PDF ou en POD (sur Lulu).

Dans un catalogue déjà pas mal martial (Shell Shock, 10 000, WWII : Operation Whitebox…), Kobayashi a récemment rajouté Striscia. Inspiré à l’origine d’une partie du monde (le Consulat) de Nicolas « Snorri » Dessaux, Le Dodécaèdre, c’est un jeu qui convient en fait à tous ceux qui souhaitent revivre les combats épiques de spadassins dans une époque moderne revisitée. A la façon de Alatriste (le héros littéraire de Perez-Reverte), les PJ sont donc des soldats de fortune contraints de se salir les mains pour remplir leurs bourses en se mettant au service de cités-états belliqueuses et en général peu reconnaissantes envers ceux qui les servent avec leur sang.

On ne va pas vous redire tout le bien que nous en pensons. Rassurez-vous. Mais on a quand même quelques infos à vous faire partager.

D’une part, on a pu palper des exemplaires physiques dont voici quelques photos.

Bon, bien sûr, les amateurs d’ouvrages en papier glacé couleur seront peut-être déçus. Mais l’ouvrage est sobre, élégant et parfaitement lisible. Ce qui est tout de même l’essentiel. Seule la longévité de l’ouvrage, agrafé, pose questions à long terme.

A noter par ailleurs qu’il existe une version couleurs pour ceux qui veulent profiter au mieux des peintures historiques choisies par Kobayashi pour illustrer le jeu.

Surtout, la nouveauté, c’est que Striscia, a déjà reçu des renforts !

Commençons par ce qui est un véritable supplément, A la conquête d’Hexenberg. Comme le nom le laisse deviner, le livret (même format que le livre de base : 64 pages) aborde à al fois le sujet des campagnes militaires (conseils et outils pour le MJ) et la description d’une cité convoitée, celle d’Hexenberg, donc.

Mais attention, le spadassin semble vouloir également relever le gant jeté par l’équipe de Bloodlust Metal en publiant régulièrement une petite gazette gratuite contenant quelques précisions ou un peu de matos pour le jeu : La Gazette de Vicerezzo. Le 1er numéro est en ligne. Plus que 140 et le compte est bon ! Aha, les vils faquins du Chagar n’ont qu’à bien se tenir.

Bon, en fait, pour être tout à fait honnête, cette gazette ne fait qu’une page. Une courte aide de jeu consacrée à la gestion de la fortune des PJ. Mais, Kobayashi a le bon goût de l’enrober de toute une farandole de gratuit produit par les premiers fans (et oui, quel succès !) du jeu. Vous y trouverez notamment des scénarios, la description d’une cité, une table pour les sorts, etc.

En dehors des futurs numéros de la gazette, Striscia se verra encore adjoindre (plutôt à l’automne a priori) sur son aile gauche un nouveau supplément, Mémoires d’un spadassin, un recueil de scénarios.

Enfin, comme il n’y a pas que Striscia dans la vie, Kobayashi tease également de manière éhontée sur sa prochaine production, un jeu de SF nommé Into the dark et qui devrait sortir d’ici quelques semaines (voire quelques jours…).

A noter que le jeu dispose d’une version limitée gratuite (c’est bien simple : on se croirait un lundi ! ^^) qui a dû pas mal évoluer depuis :

https://drive.google.com/file/d/0B4TBit4mrI1tVHJMT3FYZ2FWQnc/view

http://livresdelours.blogspot.com/

Une pensée sur “A la guerre comme à la guerre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *